mis à jour le

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : les medailles et les messages du mali reconnaissant

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : les medailles et les messages du mali reconnaissant

Le président de la République par intérim s'est rendu Abuja, Cotonou et Ouagadougou, pour décorer les présidents Googluck E. Jonathan, Thomas Yayi Boni et Blaise Compaoré, en reconnaissance de leur rôle dans la résolution de la crise malienne.

 

Le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré est en tournée dans la sous-région. Il s'est rendu hier successivement au Nigéria et au Bénin et est attendu aujourd'hui à Ouagadougou. C'est par Abuja que le chef de l'Etat a entamé son périple. Il y a élevé le président nigérian Googluck Ebele Jonathan à la dignité de Grand croix de l'Ordre national du Mali à titre étranger. Cette distinction témoigne ainsi de la reconnaissance de notre pays à l'égard d'un grand homme d'Etat qui a pesé de son poids pour nous aider à sortir de la profonde crise dans laquelle le pays était englué.

 

Aujourd'hui, le pays respire mieux. Le président Dioncounda Traoré est en fin de mandat à la tête de la Transition qu'il conduit depuis avril 2012. Cette transition a été bien menée malgré les multiples écueils et a été couronnée par une élection présidentielle dont la bonne tenue a été saluée par tous. Une élection à l'issue de laquelle Ibrahim Boubacar Keita est sorti vainqueur.

 

A l'issue d'un tel processus complexe et délicat qui s'est finalement bien passé, il était normal que notre pays manifeste sa gratitude et sa reconnaissance à ceux qui ont participé au succès du processus.

 

A sa descente d'avion à l'aéroport d'Abuja, Dioncounda Traoré a été accueilli au bas de la passerelle par le ministre nigérian de l'Intégration africaine, Mohamed Nourdine, notre ambassadeur à Abuja, Mahamane Amadou Maïga et d'autres officiels. Des dizaines de nos compatriotes résidant dans la capitale nigérienne étaient également à l'accueil.

 

Après l'accueil, le cortège présidentiel a mis le cap sur le palais présidentiel. C'est ici que le colonel Djingarey Touré, de la Grand chancellerie des ordres nationaux a déballé la prestigieuse médaille que le président Dioncounda Traoré mettra au cou du président Goodluck Ebele Jonathan. Le geste sera accompagné par un tonnerre d'applaudissements dans la grande salle de conférence du palais présidentiel nigérian. Les membres du gouvernement et les présidents des institutions du pays hôte étaient présents à la cérémonie solennelle.

 

La décoration ainsi remise au chef de l'Etat nigérian marque à jamais l'expression de la reconnaissance de toute une nation. La dignité de Grand croix de l'Ordre national du Mali, a expliqué le colonel Djingarey Touré n'est attribué qu'aux chefs d'Etats et autres personnalités du même rang qui détiendront le titre à vie.

 

« Mes salutations et remerciements pour votre engagement sans faille dans la résolution de la crise», a dit Dioncounda Traoré à l'endroit du président nigérian avant d'indiquer que grâce à l'engament celui-ci, notre pays a retrouvé sa dignité ». Il a aussi noté qu'au plan strictement personnel, Goodluck Ebele Jonathan a ½uvré sans compter pour aider notre pays à sortir de la crise.

 

« C'est le Mali reconnaissant qui m'envoie aujourd'hui vous dire qu'il se souviendra toujours de la main tendue», ajoutera Dioncounda Traoré, jugeant que cette décoration est un « modeste gage de la gratitude du peuple malien».

 

Co-médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne avec le président burkinabè Blaise Compaoré, Goodluck Ebele Jonathan a été l'un des acteurs de l'Accord-cadre de Ouagadougou signé en avril 2012.

 

En retour, le président nigérian a signifié que « l'honneur qui lui est fait est un témoignage éloquent des bons rapports de fraternité entre les deux peuples ». Il dira aussi que « l'engagement de son pays au Mali est motivé par un esprit de solidarité et surtout un besoin ardent de sécurité et de stabilité pour toute la sous-région». « En tant que leader politique, il est de notre devoir d'½uvrer à consolider la démocratie en Afrique » a-t-il confié, avant de féliciter le nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Keita. Il a aussi rendu hommage à Soumaïla Cissé pour avoir mis de côté ses ambitions personnelles au profit de la stabilité du Mali, en reconnaissant sa défaite.

 

Le chef de l'Etat nigérien a saisi l'opportunité de la cérémonie pour rendre hommage aux deux pilotes nigérians qui ont perdu la vie au cours d'une opération menée dans le cadre de l'intervention militaire de la CEDEAO dans notre pays.

 

Dans la gestion de la crise institutionnelle, le Nigeria a beaucoup aidé notre pays, témoigne l'ambassadeur Mahamane Amadou Maïga. En plus d'être co-médiateur de la CEDEAO dans la recherche de solution, Abuja s'est battu pour la mise en place rapide de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) qui intègre désormais la MINUSMA.

 

« Le Nigéria a contribué à hauteur de 1200 hommes dont 850 éléments sont actuellement sur le terrain», note le diplomate, ajoutant qu'au niveau de l'assistance humanitaire, Abuja a débloqué 2,5 milliards de Fcfa destinés à la reconstruction de casernes détruites. Le Nigéria a aussi mis à disposition deux enveloppes d'un milliard chacune destinée à des actions humanitaires et à la reconstruction du pays. Et ce n'est pas tout. Le pays a appuyé les opérations électorales avec 22 véhicules, 500 millions de Fcfa et un important lot de matériels informatiques.

 

Comme le président nigérian, le chef de l'Etat béninois Thomas Yayi Boni peut être compté parmi les grands amis de notre pays. Alors président en exercice de l'Union africaine, il s'est ardemment battu pour une intervention militaire internationale dans notre pays en vue d'en chasser les terroristes. A l'époque, il ne manquait aucune occasion pour critiquer la lenteur avec laquelle la communauté internationale traitait le dossier malien. Il a été aussi élevé à la dignité de Grand croix de l'Ordre national du Mali par Dioncounda Traoré. La cérémonie s'est déroulée hier soir au palais présidentiel de Cotonou. Sa distinction est donc tout aussi bien méritée

 

Avant de regagner Bamako aujourd'hui, le président Dioncounda Traoré sera à Ouagadougou où il décorera le président Blaise Compaoré, médiateur infatigable dûment mandaté par la conférence des chefs d'Etat de la CEDEAO pour trouver une solution à la crise malienne. Nous reviendrons sur cette dernière étape de la tournée sous-régionale du président Traoré dans notre prochaine édition.

 

A. M. CISSE

 

Publié le vendredi 16 aout 2013  |  Primature

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

tournée

AFP

FMI: Lagarde commence une tournée en Afrique

FMI: Lagarde commence une tournée en Afrique

AFP

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

AFP

Tournée du roi du Maroc dans trois pays africains

Tournée du roi du Maroc dans trois pays africains

président

AFP

Le président somalien appelle l'ONU

Le président somalien appelle l'ONU

AFP

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

AFP

Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

Traoré

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

HCR: la chanteuse malienne Rokia Traoré nommée ambassadrice de bonne volonté

HCR: la chanteuse malienne Rokia Traoré nommée ambassadrice de bonne volonté

AFP

Le conflit au Mali a renforcé les liens de Rokia Traoré avec son pays

Le conflit au Mali a renforcé les liens de Rokia Traoré avec son pays