mis à jour le

Des bandes organisées opèrent dans le désert

«En pleine route vers Tamanrasset, en partance de Bordj Badji Mokhtar. Les occupants d'un véhicule de modèle Toyota beige nous font signe de nous arrêter. J'étais avec mon ami, on croyait qu'ils étaient en panne de gasoil ou autre», raconte Ali, un jeune commerçant au marché de l'Assihar. Il fait effectue ce voyage deux fois par mois, un grossiste lui expédie des centaines de rouleaux de tissu pour confectionner des tenues, entre autres pour l'Aïd. On est en plein Ramadhan, Ali et son ami se sentent responsables des deux personnes qui leur font signe. «L'un des deux hommes était assis par terre, il nous a demandé si on avait du carburant, puis soudain nous ordonne de laisser le véhicule et de nous en aller. Evidemment, nous avons résisté, même en nous montrant son arme à feu. Leur violence nous a cependant forcés à laisser tomber et de chercher un moyen pour rentrer», continue Ali. Les éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi, durant les six premiers mois de 2013, pas moins de 813 178 litres de carburant suite au traitement de quelque 1550 affaires d'exportation illégale de ce liquide. Les gendarmes ont également mis la main sur plus de 1053 bêtes de somme, 493 véhicules et 83 motos utilisés dans ce trafic. Les saisies de carburant sont en hausse de près de 22% par rapport à la même période de l'année 2012. Le chiffre dédié à la contrebande fait tourner la tête, plus 58 000 litres de carburant, selon la Gendarmerie nationale. «Ils sont tous à la recherche de carburant depuis que le système de contrôle a été revu. Plus dur, c'est certain !», déclare Ali. «Notre marchandise nous l'avons partiellement récupérée grâce à l'enquête de la police. Une femme est venue proposer du tissu une semaine après le vol. Les policiers lui ont tendu un traquenard, elle les a menés jusqu'au quartier Essalem de Tamanrasset, où se trouvaient ses deux complices.» Profil Menaces, agressions, vols et trafic en tout genre, la violence à Tamanrasset est en hausse et y est perceptible essentiellement aux frontières et dans le désert. Rien qu'en juillet, les services de lutte contre la contrebande près la sûreté de wilaya de Tamanrasset ont élucidé quatre affaires et opéré plusieurs saisies de denrées alimentaires, carburant et l'arrestation de plus de 80 personnes. «Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a entamé plusieurs visites dans les wilayas du Sud et, à chaque fois, il insistait sur le durcissement des mesures de sécurité. Ce que la Gendarmerie nationale et les différents corps de sécurité ont appliqué. Le Premier ministre voulait des résultats en peu de temps. Il faut avouer que l'on ne fait pas d'omelette sans casser des ½ufs», confie un gendarme de Tamanrasset. «Il n'y a pas d'arrestations abusives, mais il faut reconnaître qu'on ne laisse plus passer les ''amis'' ou ''les fils de...'' sous prétexte qu'on connaît leur profil. Les gens n'ont pas accepté ces mesures, pourtant c'est pour le bien de tous.» Les autorités et les habitants ont une relation de collaboration différente des régions du nord de l'Algérie. Ils sont plus disposés et croient qu'une entente éviterait toute altercation. Ils maintiennent ainsi le «respect». «Les gendarmes et policiers à Tamanrasset sont durs, plus que ceux d'Alger. Ils sont là pour faire appliquer la loi, et non devenir les amis de la population», explique un notable de la région. «Mon fils a été arrêté en juin pour trafic. Il est toujours en prison. Je n'interviendrai jamais pour le sortir de là. Hélas, depuis plus d'un an, la violence est passée de quelques faits divers à des bandes organisées qui opèrent tranquillement dans le grand désert.»  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

désert

AFP

Pour contrer l'avancée du désert et la déforestation, le Niger promeut son gaz

Pour contrer l'avancée du désert et la déforestation, le Niger promeut son gaz

AFP

Hissène Habré, stratège du désert devenu un bourreau implacable

Hissène Habré, stratège du désert devenu un bourreau implacable

AFP

Hissène Habré, stratège du désert devenu un bourreau implacable

Hissène Habré, stratège du désert devenu un bourreau implacable