mis à jour le

Les anciens militaires reviennent à la charge

Les militaires radiés pour des raisons de santé reviennent à la charge. Déçus par l'attitude des représentants du peuple lors de l'amendement de la loi sur les pensions de retraite les concernant, ces ex-militaires interpellent encore une fois le Premier ministre et le ministère délégué auprès du ministère de la Défense nationale afin de trouver une solution à leur cas. Ce document a été adressé également aux représentants des deux commissions de la santé au Parlement ayant rejeté les amendements pourtant sur leur prise en charge dans le texte de loi sur les pensions de retraite des militaires. Ces militaires écartés suite à la survenue d'une  maladie ou pour invalidité physique, invitent également les parlementaires ayant voté contre cet amendement à descendre sur le terrain pour s'enquérir de la situation des ex-militaires qui n'ont aucune prise en charge. A présent, «aucune loi n'est venue pour assurer à cette catégorie de personnes une prise en charge», regrettent ces militaires. Ces derniers demandent la révision des dossiers refusés pas la commission médicale à travers l'instruction 2011-100, exigeant ainsi l'admission des dossiers de tous les militaires radiés pour raisons médicales à partir de 2009 jusqu'à la levée de l'état d'urgence en 2011. Dans ce communiqué, ces militaires insistent sur la prise en charge de ceux qui ont participé à la lutte antiterroriste. Ils appellent également les parlementaires des deux Chambres à présenter un projet de loi à la Sécurité sociale militaire. Ce projet portera sur la prise en charge sociale totale de tous les éléments de l'armée au cas où ces derniers perdaient leur poste involontairement, notamment pour cause de maladie ou d'une éventuelle invalidité. Pour rappel, ces militaires ont protesté à maintes reprises pour la prise en charge de leur cas. Le ministère de la Défense nationale a invité finalement les anciens militaires, radiés des rangs de l'Armée nationale populaire pour maladie non imputable au service, à déposer leur dossier auprès des organes chargés des pensions, au niveau des Régions militaires et de la Caisse militaire des retraites d'Alger. Le projet de loi amendant et complétant l'ordonnance 76-106 du 9 décembre 1976, portant pension de retraite des militaires, a été adopté en décembre 2012. Depuis, aucune lueur d'espoir n'a été donnée à ces anciens militaires.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

anciens

AFP

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles emprisonnés

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles emprisonnés

AFP

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles "mis aux arrêts"

Côte d'Ivoire: deux leaders des anciens rebelles "mis aux arrêts"

AFP

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

militaires

AFP

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

AFP

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

AFP

Mali: tirs contre un camp de l'ONU, deux militaires blessés, deux assaillants tués

Mali: tirs contre un camp de l'ONU, deux militaires blessés, deux assaillants tués