mis à jour le

Christine Ohuruogu et Mo Farah, ces Africains qui font flotter la Union Jack à Moscou

Le Somalien d'origine et Christine Ohuruogu du Nigeria, respectivement champion du monde du 10.000 m et du 400 m dames, ont permis à leur pays d'adoption, la Grande Bretagne, de gagner ses deux premières médailles d'or des 14-èmes championnats du monde d'athlétisme.

Ces deux athlètes d'origine africaine ont permis à la Union Jack, le drapeau britannique, et l'hymne ''God Saves the Queen'', de résonner dans les entrailles du stade Luzhniki de Moscou.

En plus d'avoir fait gagner, ces deux Africains ont enlevé des médailles d'or à leur continent d'origine dans des disciplines où jusque-là des coureurs africains ont particulièrement brillé.

Sur le 10.000 m, Mo Farah, qui a été fait citoyen britannique après que le royaume lui a accordé l'asile politique, a chipé l'or à l'Ethiopien Ibrahim Jeilan.

Quant à la Nigériane d'origine, Ohuruogu, elle a détrôné la Botswanaise, Amantle Montsho d'un millième de seconde de son titre de championne du monde.

Dans les années à venir, Alaji Jeng (perche), le Suédois d'origine gambienne, et la Belgo-sénégalaise Nafissatou Thiam (heptathlon) seront peut-être amenés à faire de même.

Tous les deux jeunes athlètes tiennent à préciser qu'en adoptant de concourir pour leur actuelle nationalité, ils n'ont pas tourné le dos à leur pays d'origine.

''Moi j'ai quitté la Gambie avec mes parents à l'âge de quatre mois. Je ne connais pratiquement que la Suède'', a indiqué l'athlète né en 1981, arrivé en 8-ème position à la finale de la perche, lundi.

Jeng fait des voyages fréquents en Gambie comme au Sénégal. Il comme modèle Serguei Bubka, recordman du saut à la perche. Mais il dit avoir préféré faire de la compétition sous les couleurs de la Suède, dans un univers qu'il maîtrise mieux.

''Mais je reste moitié gambienne et moitié suédoise, personne ne peut m'enlever cela'', a-t-il dit.

Même son de cloche pour la Belge Nafissatou Thiam qui revendique sa sénégalité, même si elle concourt pour un pays européen.

Contrairement à ces athlètes nés en Europe où arrivés dans ces pays très jeunes, des athlètes, ont préféré rejoindre des pays européens pour préparer leur après-carrière.

Au Sénégal, on a eu des exemples de Cheikh Touré (longueur) et Ibrahima Wade (400 m). Ailleurs, en Afrique, les cas les plus récents sont ceux de la Camerounaise Françoise Mbango, de la Sierra Léonaise, Eunice Barber et du Ghanéen Ignisious Gaisah, sauteur en longueur.

Les quatre premiers athlètes cités ont opté pour la France. Le sauteur en longueur ghanéen, lui, a concouru pour la première fois pendant ces championnats du monde de Moscou sous les couleurs des Pays-Bas.

Des athlètes kényans et marocains avaient suivi cette vague de naturalisation vers les pays du Golfe arabique et de l'Europe du nord. C'est le cas du Danois d'origine kényane Wilson Kipketer, spécialiste du 1500 mètres et actuel membre de la Commission de développement de l'IAAF.

L'Ivoirienne Murielle Ahouré, qui a remporté la médaille d'argent du 100 m, lundi, avait été courtisée par les Etats-Unis d'Amérique et la France, selon un membre de la Fédération ivoirienne d'athlétisme.

''Aux Etats-Unis surtout, elle était confrontée à de grosses difficultés. Il a fallu jouer serrer pour ne pas la perdre, même si elle aussi n'avait pas trop envie de changer de nationalité'', indique ce responsable, préférant garder l'anonymat.

Fille d'un officier de l'armée ivoirienne faisant partie des auteurs du coup d'Etat de 2000, l'athlète avait été envoyée en France à cause de la crise sévissant pendant cette décennie dans ce pays ouest-africain, selon ce responsable.

''De la France, elle a rejoint Houston aux Etats-Unis d'Amérique. Sa situation a été rendue plus compliquée, parce qu'elle ne disposait pas de papiers pour voyager et pouvoir faire de la compétition'', précise le même responsable.
APS

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Africains

AFP

Africains d'Europe: Zaha vainc Chelsea, Bakambu derrière Messi

Africains d'Europe: Zaha vainc Chelsea, Bakambu derrière Messi

AFP

Yémen: des migrants africains enlevés et torturés pour de l'argent

Yémen: des migrants africains enlevés et torturés pour de l'argent

AFP

A Tel-Aviv, la vie en suspens des migrants africains

A Tel-Aviv, la vie en suspens des migrants africains

union

AFP

Burundi: les concubins doivent légaliser leur union

Burundi: les concubins doivent légaliser leur union

AFP

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

AFP

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Moscou

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

AFP

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI