mis à jour le

Ennahda ne veut pas d'un gouvernement apolitique en Tunisie

TUNIS (Reuters) - Le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, a rejeté jeudi une demande de l'opposition en vue de la formation d'un gouvernement non partisan pour sortir la Tunisie de la crise politique. Jugeant qu'un gouvernement apolitique n'aiderait pas le pays à sortir d'une "situation délicate", Rached Ghannouchi s'est dit ouvert à la formation d'un gouvernement d'union nationale, mais à condition que tous les partis y soient représentés. ...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

Ennahda

AFP

Tunisie: l'ex-Premier ministre Jebali quitte le parti islamiste Ennahda

Tunisie: l'ex-Premier ministre Jebali quitte le parti islamiste Ennahda

AFP

Tunisie: le parti anti-islamiste Nidaa Tounès remporte les législatives devant Ennahda

Tunisie: le parti anti-islamiste Nidaa Tounès remporte les législatives devant Ennahda

Leila Assam - Lemag

Tunisie: Ennahda serait derrière la "grossesse" de la veuve de Chokri Belaid

Tunisie: Ennahda serait derrière la "grossesse" de la veuve de Chokri Belaid

gouvernement

AFP

Le gouvernement tunisien planche sur des mesures sociales après la contestation

Le gouvernement tunisien planche sur des mesures sociales après la contestation

AFP

Tunisie, des manifestants lancent un carton jaune au gouvernement sur l'austérité

Tunisie, des manifestants lancent un carton jaune au gouvernement sur l'austérité

AFP

Tuerie en Casamance: le gouvernement va réprimer plus sévèrement le trafic de bois (ministre)

Tuerie en Casamance: le gouvernement va réprimer plus sévèrement le trafic de bois (ministre)

Tunisie

AFP

La Tunisie depuis la chute de Ben Ali le 14 janvier 2011

La Tunisie depuis la chute de Ben Ali le 14 janvier 2011

AFP

"Ni travail ni avenir"

"Ni travail ni avenir"

AFP

La Tunisie théâtre de nouveaux heurts, des centaines d'arrestations

La Tunisie théâtre de nouveaux heurts, des centaines d'arrestations