mis à jour le

Soumaila Cissé à ses alliés :

Après son acte éloquent de félicitation de son adversaire avant même la proclamation des résultats officiels, le candidat de l'URD se montre désintéressé par le partage du gâteau. Le mardi 13 aout 2013 à Dfa communication, a fait savoir sa volonté d'animer une opposition forte et républicaine.

 

 

Longtemps plongé dans une gestion consensuelle du pouvoir, qui portait un coup dur à notre démocratie, Soumaïla Cissé entend donner un nouveau souffle à a démocratie en animant une opposition forte. En effet, devant les partis politiques qui ont soutenu sa candidature, il leur a renouvelé les remerciements de l'URD. «J'ai travaillé avec des gens engagés qui n'ont pas fait le semblant. Sincèrement, je vous remercie du fond du c½ur».    Il a ajouté que tous les candidats en lice de la présidentielle regorgent des potentialités et de la volonté patriotique pour relever les défis du moment. «Mais, c'est Ibrahim Boubacar Keïta, le Président de tous les Maliens y compris moi-même. Donc, nous lui souhaitons plein succès pour l'accomplissement des lourdes missions qui l'attendent», a affirmé M. Cissé.  Partant, il s'est engagé à animer une opposition forte. « Nous devons constituer une force alternative et une force de proposition», précisera-t-il. Une manière de dire que sa formation politique n'est pas intéressée par le partage du pouvoir et servira de contre pouvoir pour la consolidation de la démocratie malienne et la bonne gestion des affaires publiques.

 

 

Faut-il le rappeler, à cette rencontre à laquelle a pris part le président de l'URD, Younoussi  Touré a apprécié le geste éloquent et patriotique de son candidat à l'endroit du nouveau président IBK  qui a permis de sauver des vies humaines. Avant de souhaiter que cette attitude de Soumaïla Cissé puisse servir d'exemple pour chacun de nous.  Sur ce, il a joint sa voix à celle de son candidat, Cissé pour féliciter IBK, (le bourgeois de Sébénicoro).  L'occasion fut bonne pour lui de saluer nommément les partis qui leurs ont soutenu. Il s'agit de l'Adema, les Fare,   Pdes,  Parena, l'Umam,   Ps-Yelen Kura,   PSP,   Pids, le FCD, Barica, Pmdt, FPM, MCD, PEM, PJD, RDT, Elan patriotique, Padi, Rage, Pdar Mjcd, Monader, Mere et l'Ancd Mali.

 

 

Quant au porte-parole des partis allié, Oumar Amadoun Touré, il s'est réjoui du geste de Soumaïla Cissé. Pour lui, cette défaite est une victoire. Car ils ont gagné la bataille de la démocratie et de la République. Il s'agira maintenant pour les nouvelles autorités de gagner pour tout le monde.

S'agissant de Jeamille Bittar, il indiquera que Soumaïla Cissé a prouvé que le Mali est sa priorité  et demeure sa fierté. «Si ce combat était à reprendre, nous somme prêts à le reprendre avec M. Cissé», soutiendra-t-il. Pour terminer, Bittar a souligné que les autres ne sont pas leur rivaux, mais leurs frères car, ils cherchaient tous à apporter au pays leur savoir faire.

 

Oumar KONATE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

alliés

AFP

L'Egypte et l'Arabie, alliés stratégiques, ne cachent plus leurs désaccords

L'Egypte et l'Arabie, alliés stratégiques, ne cachent plus leurs désaccords

AFP

Yémen: les rebelles Houthis et leurs alliés nomment un conseil pour diriger le pays

Yémen: les rebelles Houthis et leurs alliés nomment un conseil pour diriger le pays

AFP

Netanyahu se tourne vers l'Afrique pour trouver de nouveaux alliés

Netanyahu se tourne vers l'Afrique pour trouver de nouveaux alliés