mis à jour le

HALLE BERRY FÊTE SES 47 ANS !

Née le 14 août 1966 à Cleveland dans l'Ohio (États-Unis), d'un père médecin afro-américain et d'une mère infirmière anglaise, Halle Maria BERRY est une actrice de renommée internationale.

Halle est éduquée uniquement par sa mère dès l'âge de 4 ans suite à la séparation de ses parents. Elle se fait remarquer à partir de l'adolescence pour sa beauté et son aptitude à jouer la comédie. À 14 ans, elle remporte le titre de miss Teen All-American et arrive en finale des concours miss USA et Miss Monde quelques années plus tard.

Sa carrière d'actrice de cinéma démarre sérieusement en 1991 avec le film Jungle Fever, long-métrage dans lequel Samuel L. JACKSON est dans le casting. Halle BERRY est connue pour être la première actrice noire à avoir gagné l'Oscar de la meilleure actrice, pour son rôle en tant que Leticia MUSGROVE dans le film À l'ombre de la haine, en 2002. Un Golden Globe lui a aussi été décerné pour son incarnation de Dorothy Dandridge dans un téléfilm, en 2000.

Par ailleurs, parmi ses rôles notables, il y a celui de Tornade dans X-Men, du Docteur Miranda GREY dans Gothika ou de James Bond Girl dans Meurs un autre jour.

Elle a été la compagne de Wesley SNIPES mais ils ont mis fin à leur relation car il la battait. Ensuite, elle a épousé David JUSTICE, un joueur de baseball, mais ils ont rompu leur contrat de mariage car il la battait aussi. Son second mariage avec Eric BENET, un chanteur de soul, a de nouveau échoué à cause de ses infidélités.
La comédienne a une fille, Nahla Ariela AUBRY (née le 16 mars 2008), issue d'une union avec un mannequin québécois, Gabriel AUBRY. Aujourd'hui, elle est mariée et enceinte de l'acteur français Olivier MARTINEZ.

fête

AFP

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

AFP

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

AFP

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur