mis à jour le

Soumaila Cissé lors de sa rencontre avec ses alliés :

Au cours d’une cérémonie pathétique organisée hier dans les locaux de DFA Communication, le président de l’Union pour la République et la démocratie  (URD) et son candidat, Soumaïla Cissé, ont remercié les partis alliés, les associations et les clubs de soutien qui ont accompagné le parti de la poignée de mains et son candidat. Cette cérémonie a regroupé autour du président du parti, Younoussi Touré, l’ensemble des présidents des partis alliés et les associations qui ont soutenu l’enfant de Niafunké durant cette présidentielle.

 

Soumaila Cissé

Le président du PSP, Oumar Hamadoun Dicko, s’exprimant au nom de ces partis,  a salué les actions posées par le Front uni pour la République et la Démocratie (FDR). Lesquelles, dit-il, ont permis à notre pays de retrouver le chemin de la démocratie. Soumaïla Cissé, très ému, a remercié tous ceux qui l’ont accompagné durant la présidentielle.

 

Il a appelé les responsables des différentes formations politiques à l’union et à s’adapter à la nouvelle situation qu'impose l’évolution historique du pays.  » Nous devons nous réadapter, nous devons comprendre que notre société a changé que nos méthodes et nos façons de voir les choses doivent aussi changer « , a dit Soumaïla Cissé. Mais cela, poursuit-il demande des efforts pour se retrouver. Cela passe par la critique et l’autocritique.

 

L’ancien patron de l’UEMOA a demandé à tous de se retrouver et se  » questionner sur ce qui a marché et sur ce qui n’a pas marché « .  » Nous ne devons pas nous contenter de notre fierté retrouvée et ne pas se donner le temps d’expliquer comment nous avons perdu la guerre mais de nous préparer à gagner la prochaine bataille « , renchérit le candidat de l’URD. Pour Soumaïla Cissé, la prochaine bataille, ce sont les législatives, les communales.  » Nous devons les préparer ensemble. Comment faire pour taire les vieilles querelles,   comment faire pour éviter les concurrences locales, comment faire pour mettre au centre de débats notre vision pour demain, s’interroge Soumaïla Cissé.

 

 » Si nous ne trouvons pas les moyens de corriger les dysfonctionnement s que nous avons connus, nous allons à notre perte,  à la disparition politique de tout ce qui est considéré comme FDR et alliés « .  Le candidat malheureux a exhorté tous les alliés à trouver des solutions à ces problèmes et les analyser froidement. Il y va, a-t-il assuré, de la survie de la démocratie malienne.

           Moussa SIDIBE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

rencontre

AFP

Mozambique: rencontre entre le président et le chef de l'opposition pour la paix

Mozambique: rencontre entre le président et le chef de l'opposition pour la paix

AFP

Rencontre entre rivaux libyens

Rencontre entre rivaux libyens

AFP

Rencontre entre le dalaï lama et le président du Botswana en août

Rencontre entre le dalaï lama et le président du Botswana en août

alliés

AFP

Force anti-jihadiste au Sahel: la France "fait le point" avec ses alliés africains

Force anti-jihadiste au Sahel: la France "fait le point" avec ses alliés africains

AFP

L'Egypte et l'Arabie, alliés stratégiques, ne cachent plus leurs désaccords

L'Egypte et l'Arabie, alliés stratégiques, ne cachent plus leurs désaccords

AFP

Yémen: les rebelles Houthis et leurs alliés nomment un conseil pour diriger le pays

Yémen: les rebelles Houthis et leurs alliés nomment un conseil pour diriger le pays

société

AFP

Algérie: "En attendant les hirondelles" dresse le portrait d'une société mouvante

Algérie: "En attendant les hirondelles" dresse le portrait d'une société mouvante

AFP

Société Générale lance une nouvelle banque alternative en Afrique

Société Générale lance une nouvelle banque alternative en Afrique

AFP

Elections kényanes: le gouvernement cible 2 organisations de la société civile

Elections kényanes: le gouvernement cible 2 organisations de la société civile