mis à jour le

Soumaïla Cissé, le 13 août, Bamako. REUTERS/Joe Penne
Soumaïla Cissé, le 13 août, Bamako. REUTERS/Joe Penne

Le beau geste de Soumaïla Cissé

Avant même la proclamation des résultats, Soumaïla Cissé a admis sa défaite et félicité son rival.Une surprise pour beaucoup de Maliens.

Admettre sa défaite, saluer le vainqueur, et cela avant même la proclamation des résultats officiels, est une pratique déjà vue en Afrique. Pourtant, le geste du candidat malheureux à l’élection présidentielle malienne, Soumaïla Cissé, a  grandement surpris.

A peine 48 heures après la tenue du second tour de l’élection présidentielle, celui-ci s’est rendu en famille féliciter son rival Ibrahim Boubacar Keita crédité de 39,7% des voix au premier tour  du scrutin. «Je suis allé le voir pour le féliciter et lui souhaiter bonne chance pour le Mali», a déclaré l'ancien ministre des finances. […] Il a beaucoup apprécié mon geste et il me l’a dit. Il m’a remercié. […] Il a insisté sur la nécessité de faire gagner le Mali, ce que je partage avec lui comme objectif.»

 

Pour André Bourgeot, anthropologue au CNRS et spécialiste de la bande sahélo-saharienne, le geste de Soumaïla Cissé est novateur. Au-delà de la courtoisie républicaine saluée par la classe politique malienne, la démarche de Soumaïla Cissé porte une dimension symbolique et politique très forte.

«Soumaïla Cissé se rend au domicile de son adversaire  en famille. Une famille rencontre une autre famille : c’est une pratique ancrée dans le quotidien des Maliens qui, cette fois, donne une dimension politico-humaine à l’évènement.»

 

Sur les réseaux sociaux, les Maliens ont applaudi le dénouement heureux des premières élections maliennes organisées depuis le renversement du président Amadou Toumani Touré par une junte militaire en mars 2012. Dans un pays encore marqué par la guerre qui s’est jouée au nord du pays entre les armées maliennes et françaises et des groupes islamistes, on craignait un scrutin trop précoce, trop désorganisée, même trop néfaste pour l’unité du pays.

    

Or la manière dont le candidat Cissé a réagi augure du contraire. «Est-ce que cette démarche annonce la mise en place d’un gouvernement d’union nationale?» Ce n’est pas impossible, juge André Bourgeot. Un processus de réconciliation pourrait se mettre en marche entre ces deux camps de la scène politique malienne.

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Soumaïla Cissé

Présidentielle Mali

Qui est le nouveau président malien?

Qui est le nouveau président malien?

Présidentielle

Le grand gagnant de l'élection est...le Mali

Le grand gagnant de l'élection est...le Mali

Choix

Ce qui attend le futur président malien

Ce qui attend le futur président malien

Ibrahim Boubacar Keita

Décoration

La légion d'honneur remise au président malien à l'Elysée à une odeur de soufre

La légion d'honneur remise au président malien à l'Elysée à une odeur de soufre

Mali

Ce qu'il faut voir dans la descente aux enfers de Sanogo

Ce qu'il faut voir dans la descente aux enfers de Sanogo

Au boulot

Mali: IBK et les travaux d'Hercule qui l'attendent

Mali: IBK et les travaux d'Hercule qui l'attendent

présidentielle Mali

Présidentielle Mali

Qui est Ibrahim Boubacar Keita, alias IBK?

Qui est Ibrahim Boubacar Keita, alias IBK?

Obstination

Il est encore temps de reporter la présidentielle malienne

Il est encore temps de reporter la présidentielle malienne

Le Maligraphe

Aïssata Cissé, la candidate à la présidentielle prône un féminisme pratique au Mali

Aïssata Cissé, la candidate à la présidentielle prône un féminisme pratique au Mali