mis à jour le

ORIENTATION EN LIGNE DES NOUVEAUX BACHELIERS - Des problèmes en vu (Par Salif GAYE)

Au vu des déclarations relatives à l'inscription en ligne des nouveaux bacheliers, nous constatons tous que les différents acteurs de l'enseignement supérieur, le SAES en particulier, ne sont pas en phase avec la tutelle.

Cependant aucune réunion de concertation n'a eu lieu dans ce sens. Le Ministère continue de dérouler et les autres continuent de dénoncer, ce qui à mon avis ne pourra pas régler le problème. Nous sommes des responsables sans aucune coloration politique et nous ne voulons pas et n'accepterons pas que des groupes d'individus de quelques bords que ce soit nous entrainent dans des problèmes évitables que nous n'avons pas causés. Je m'adresse aussi bien au SAES qu'au Ministère, qui peuvent et doivent provoquer cette rencontre qui peut nous préserver de perturbations intitules que nous voyons tous venir.

Si le SAES, dont je fais partie ne fait rien dans ce sens, je lui demande de se taire lorsqu'il sera mis devant le fait accompli. C'est maintenant que nous pouvons agir si nous voulons changer les choses. Nous avons une responsabilité devant la nation et devant les étudiants que nous ne devons pas retarder dans leur curcus de formation. Pourquoi dans ce pays on attend toujours que les problèmes se posent pour commencer des concertations MEDIATISEES ?

Pourquoi on n'anticipe pas sur les problèmes ? Je vous rappelle que nous avons subi en 2012 une grève du SAES qui s'est terminée en queue de poisson et qui a perturbé tous nos plannings (vacances, voyages d'études, chevauchement années universitaires, etc.).

A l'Université de Thiès les cours se poursuivront jusqu'en fin août 2013 dans l'espoir d'un rattrapage bien que nous n'ayons pas eu de grève en 2013. Si les acteurs directs de l'enseignement supérieur (Ministre, DGES, Recteurs, SG syndicats, Présidents Parents d'Etudiants, etc.) ne prennent pas leur responsabilité, je demande à son Excellence Monsieur le Président de la République, de provoquer une réunion de concertation qui pourrait être présidée par Monsieur le Premier Ministre et qui pourrait regrouper entre autres, les Recteurs, Directeurs Centraux du Ministère, Syndicats, etc. Cette rencontre devra se tenir avant les orientations des nouveaux bacheliers et permettra de situer les rôles :
-La réception des demandes d'orientation et l'orientation se fera au niveau central (Ministère),

ou
- La réception des demandes d'orientation se fera au niveau central et la Direction Générale de L'Enseignement Supérieur enverra les candidatures au niveau des universités qui procèderons elles même à l'examen des dossiers ;
ou
- En mettant l'intérêt de la nation au-dessus des intérêts personnels, nous pourrons régler ce problème et les autres qui ne manquerons pas de se poser avec le minimum de dégâts collatéraux.

N.B.
- Si un des destinataires a le contact de Monsieur le Président de la République, prière de lui transmettre le message ;
- Cette question pourrait être abordée en divers lors du Conseil Présidentiel sur l'enseignement supérieur qui se tiendra ce mercredi 14 août 2103.

Cordialement

Monsieur Salif GAYE, Docteur d'Etat ès Sciences Physiques
Professeur Titulaire des Universités spécialisé en Energétique

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye