mis à jour le

TRANSPORT MARITIME - Dragage du chenal d’accès : 10 milliards de francs pour la compétitivité du Port

La Direction générale du Port autonome de Dakar (Pad) et le groupement composé d'Eiffage-Sénégal et de l'entreprise belge Jan De Nul ont procédé hier, à la signature d'un contrat relatif au dragage du chenal d'accès. Ce projet dont le coût est estimé à 10 milliards de francs Cfa vise à renforcer la compétitivité du Port de Dakar.

L'entreprise belge Jan De Nul continue de gagner de parts du marché africain. Après le Nigeria, l'Angola, la République du Congo, la Sierra-Leone, entre autres, la spécialiste du dragage marin et «détentrice de la plus puissante drague au monde» étend ses tentacules au Sénégal. En partenariat avec Eiffage-Sénégal, le groupe belge s'est vu adjuger le marché de dragage du chenal d'accès du Port autonome de Dakar (Pad). Les responsables du groupement Eiffage-Sénégal et Jan De Nul, et la Direction générale du Port ont procédé hier, à la signature du contrat. Ce projet dont le coût prévisionnel est de 10 milliards de francs Cfa, vise à renforcer la compétitivité du Port de Dakar, en «améliorant ses infrastructures de base, et en optimisant les capacités d'accueil du Terminal à conteneurs».

Dr Cheikh Kanté, directeur général du Port explique que des études bathymétriques ont révélé de grandes disparités de profondeur, entre le Terminal à conteneurs et le chenal d'accès. Pourtant, déplore-t-il, l'Etat du Sénégal avait déjà dépensé 20 milliards de francs Cfa pour draguer la zone 1 et la zone 2. Mais, l'objectif d'une profondeur de 13 m n'a jamais été atteint. Et cela, selon lui, effrite la compétitivité du Port de Dakar. A preuve, souligne Dr Kanté, aujourd'hui certains bateaux sont obligés de rester en rade, en attendant la marée haute pour pouvoir accoster au Port. Le dragage permettra au Port de mettre en adéquation les profondeurs de ses installations. Ce qui va permettre d'améliorer la capacité d'accueil de navires. «Ce que certains ont essayé de faire pendant 16 mois, le groupement va le faire en trois mois et dans des conditions de transparence», assure Cheikh Kanté.
Mais sur la fiche de projet, le délai d'exécution prévisionnel est arrêté à 4 mois, avec un début probable des travaux pour le mois d'octobre 2013. Des délais que le groupement entend respecter. Car si l'on en croit Gérard Senac, directeur général d'Eiffage-Sénégal, la seule difficulté que son groupe avait lors de l'appel d'offres, était de trouver un bon partenaire. En effet, Eiffage-Sénégal seul, n'est pas capable de réaliser ces travaux, parce que le groupe n'en a ni les moyens ni les compétences.

De son côté, le pilotage s'est félicité de son implication dans ce projet. Ce qui n'a pas été le cas dans les travaux d'extension du Terminal à conteneurs. «Le dragage onéreux effectué en son temps n'avait pas atteint les objectifs. Ce que le pilotage n'avait manqué de signaler à l'autorité», indique Thierno Niang, qui a porté hier, la parole des pilotes, lors de la cérémonie de signature du contrat. Ces derniers demandent ainsi à la Direction du Port, «de bien vouloir associer le pilotage dans les travaux maritimes envisagés dans le port mais aussi d'impulser une politique tendant à procéder au sondage systématique des chenaux intérieurs et extérieurs du Port pour mettre à la disposition du pilotage à tout moment, un plan de sondage actualisé pour améliorer ainsi les prestations des services du Port autonome de Dakar en faveur des navires».

Le Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

transport

AFP

Transport aérien en Afrique: un Nigérien

Transport aérien en Afrique: un Nigérien

Train

Une ligne de chemin de fer symbole des ambitions de Djibouti et de l'Ethiopie

Une ligne de chemin de fer symbole des ambitions de Djibouti et de l'Ethiopie

La Rédaction

Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire

Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire

port

AFP

Ethiopie: inauguration d'un train chinois pour relier Addis Abeba au port de Djibouti

Ethiopie: inauguration d'un train chinois pour relier Addis Abeba au port de Djibouti

AFP

Libye: un pétrolier quitte le port de Ras Lanouf pour la première fois depuis 2014

Libye: un pétrolier quitte le port de Ras Lanouf pour la première fois depuis 2014

AFP

Afrique du Sud: l'ANC reconnaît sa défaite

Afrique du Sud: l'ANC reconnaît sa défaite