mis à jour le

On vous le dit

Une bande d'arrêt d'urgence meurtrière   Si vous empruntez l'autoroute Blida-Boufarik, évitez de vous arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence, sauf en cas d'extrême nécessité. Des automobilistes l'ont appris à leurs dépens. En effet, récemment, trois passagers d'un véhicule, dont la voiture était à l'arrêt sur cette bande, ont trouvé la mort à cause d'un chauffard qui avait brusquement quitté la file de droite pour foncer en trombe sur la bande d'arrêt d'urgence. Juste avant le mois  de Ramadhan, un conducteur qui roulait dans le sens  Blida-Boufarik a fait la même man½uvre, mais il a été surpris par un semi-remorque à l'arrêt dans lequel il s'est incrusté. Il a fallu beaucoup de temps aux éléments de la Protection civile pour retirer son corps. Des scouts de Khemis Miliana séjournent à Skikda   Une soixantaine de scouts de la section Emir Abdelkader, commune de Khemis Miliana, se trouvent depuis  avant-hier dans la wilaya de Skikda,  dans le cadre de la saison estivale, selon des organisateurs. Un séjour dans l'une des plus belles villes d'Algérie. Ces jeunes auront l'occasion, durant une quinzaine de jours, de découvrir les merveilleuses plages et sites historiques de Skikda, qui connaît, en cette période estivale, une affluence record. A signaler que ce séjour est financé par l'APC de Khemis Miliana, selon la même source.   Décès d'un criminel de guerre nazi   Le criminel de guerre nazi présumé, le plus recherché au monde, le Hongrois, Laszlo Csatari, est décédé à 98 ans, samedi à Budapest, échappant ainsi à la justice qui l'accusait de la déportation de quelque 12 000 juifs, lors de la Seconde Guerre mondiale.  «Il est mort samedi matin à l'hôpital où il était soigné pour des maux intestinaux et a finalement contracté une pneumonie», a indiqué son avocat, Gabor Horvath.   Assigné à résidence à son domicile de Budapest dans l'attente de son procès, Laszlo Csatari ne sera donc pas jugé pour «crimes contre l'humanité», notamment  la déportation, en 1944, vers les camps d'extermination nazis de quelque 12 000 juifs détenus dans le ghetto de Kosice (Kassa), en Slovaquie, qui se trouvait alors sous administration de la Hongrie, alliée de l'Allemagne nazie.