mis à jour le

Un blessé décède à l’hôpital d’Oran

L'incendie, qui a ravagé une partie du parc des Douanes de Maghnia, la dernière semaine du Ramadhan, a fait une première victime. Nabil Z., 24 ans, résidant à Bétaïm, village distant de 12 km de Maghnia, et qui était présent pendant l'incendie qui avait éclaté lundi dernier au parc des Douanes de Maghnia, est décédé dimanche à l'hôpital d'Oran de ses blessures. Ce jeune homme, dont on ignore toujours la fonction au sein de l'inspection des Douanes de Maghnia, avait été brûlé au 3e degré lorsqu'une citerne avait explosé. Un autre blessé s'en est sorti de justesse, sa vie n'est pas en danger. Le parc des Douanes emmagasine, entre autres, du carburant saisi auprès des contrebandiers. Régulièrement, Naftal dépêche un camion-citerne pour acheminer essence et gasoil vers le dépôt de cette société à Remchi (20 km de Tlemcen). Selon des sources, ce parc contenait une quantité de 50 000 litres de carburant, fruit des saisies opérées au niveau de la bande frontalière Ouest. Dimanche, lors des obsèques d'un autre jeune homme, dont le corps a été découvert inanimé le jour de l'Aïd, les autochtones, très en colère, ont interpellé les autorités pour faire la lumière sur les deux morts qu'ils qualifient de suspectes et exhortent le premier responsable de la wilaya à inscrire des projets de développement plus efficients dans leur région. «Nos jeunes n'ont rien, ils ont besoin de travail, de logement ; qu'on s'occupe d'eux», revendiquent-ils. Qualifié d'accidentel, l'incendie du parc douanier continue de susciter la polémique au sein de la population.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien