mis à jour le

HENRI CAMARA (PANATOLIKOS FC)

L'homme aux 98 sélections et qui, «sans obsession», vise le plafond de 100 capes, ne pense pas encore à la retraite. A 36 ans, Henri Camara vient de signer une année de rab au Panatolikos Fc (promu dans l'élite grèque) et n'écarte pas de rejouer un jour au Jaraaf.

Vous avez signé pour une année supplémentaire au Panatolikos Fc. Comment se passe la reprise ?

Cela fait trois semaines qu'on a repris. Tout se passe bien. Je reviens comme ça de notre centre d'entraînement, on est en pleine préparation. Nous faisons trois séances, par jour, avec beaucoup de travail physique.

Comment se sont passés les matches amicaux ?

Nous avons joué deux matches amicaux. Nous avons enregistré une victoire et un nul. Il nous reste deux autres matches à jouer avant le début du championnat, le 17 août. Nous jouons notre premier match le lendemain du démarrage.

Quels sont les objectifs de votre club, cette saison ?

Tout d'abord, c'est d'assurer très tôt le maintien. Après, si ça se fait, nous ne nous priverons pas de titiller les places pour l'Europa League.

Quels sont vos objectifs personnels ?

C'est de jouer le maximum de matches et de marquer plus de buts que la saison passée (il avait planté 13 buts et a été élu meilleur joueur, Ndlr).

Vous vous donnez combien de temps encore avant de raccrocher les crampons ?

Tant que le Bon Dieu m'accordera la santé et une bonne condition physique, je jouerai.

Comptez-vous vraiment rejouer au Jaraaf, comme cela se dit ?

J'ai fait toutes mes classes au Jaraaf. J'ai eu ma première sélection, lorsque je jouais dans ce club. De ce fait, je ne pourrais jamais oublier ce club. Il restera toujours dans mon c½ur. Mais pour l'instant, ce n'est pas dans mes plans de rejouer là-bas. Peut-être avant mon jubilé, j'y retournerai. Même si ce sera pour une demi-saison.

Comment trouvez-vous le niveau actuel du championnat sénégalais ?

Je le suis via le Net. Il y a des pas à faire. Pour que ça marche, il faut que les dirigeants aident les joueurs et que l'Etat vienne en soutien, comme au Gabon.

Vous avez déclaré vouloir atteindre la barre de 100 sélections. N'est-ce pas une obsession ?

Ce n'est pas une obsession. C'est juste un rêve. Je serai heureux d'atteindre ce chiffre symbolique, mais si ce n'est pas possible, je me contenterai avec bonheur de mes 98 sélections.

Propos recueillis par
Moustapha WADE


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

retraite

AFP

Zimbabwe: Mugabe ne pense toujours pas

Zimbabwe: Mugabe ne pense toujours pas

AFP

En Angola, Dos Santos confirme sa retraite après 37 ans de règne

En Angola, Dos Santos confirme sa retraite après 37 ans de règne

AFP

Algérie: liberté provisoire pour un général

Algérie: liberté provisoire pour un général