mis à jour le

Election présidentielle 2è tour : LES COMPLIMENTS DE LA CEDEAO

Pour le deuxième tour de l'élection présidentielle, la Commission de la CEDEAO a déployé, à nouveau, une mission d'observation électorale. Celle-ci a fait, hier, une déclaration préliminaire sur le déroulement du scrutin de dimanche au Grand hôtel de Bamako en présence de l'ancien président du Ghana, John Agyekum Kufuor, le chef de la mission et du président de la commission, Kadré Désiré Ouédraogo.

La déclaration lue par Toungara Kamara Aminata, députée au parlement de la CEDEAO, a été établie sur la base des rapports des équipes sur le terrain qui ont suivi le déroulement du processus électoral du second tour jusqu'à la compilation des résultats dans les bureaux de vote. Selon la mission, dans la plupart des centres de vote observés, les bureaux ont ouvert dans les vingt minutes qui ont suivi l'heure officielle de 8 heures en présence du personnel requis.

A l'extérieur des bureaux de vote, les agents de la Délégation générale aux élections ont orienté les électeurs avec professionnalisme et fourni des services de référence aux électeurs en difficulté grâce à des ordinateurs portables et au service de SMS. La sécurité dans la plupart des centres de vote était assurée par les forces de l'ordre avec efficacité et discrétion.

Dans certaines zones comme Kidal, poursuit la déclaration, les considérations sécuritaires et les changements d'emplacement des bureaux de vote ont eu comme conséquence une très faible participation. La participation était généralement faible au début des opérations de vote dans les villes de Bamako, Kati, Mopti en raison principalement de fortes pluies tombées tôt le matin sur les trois agglomérations.

En revanche, la participation dans les cercles de Gao, Tombouctou et Kayes était impressionnante. Toutefois, plus tard dans la journée, le flux des électeurs dans les bureaux de vote est devenu plus important avec en particulier un fort taux de participation des femmes et des jeunes mais aussi celui des personnes âgées et des handicapés physiques. Ceci démontre la détermination de la population à exercer son devoir.

Dans l'ensemble, le traitement des électeurs et les opérations de vote ont été conformes aux standards acceptables. L'amélioration de la gestion du processus électoral, la meilleure connaissance du processus par les électeurs et la réduction significative de candidats sur le bulletin ont considérablement réduit le nombre de bulletins nuls et assuré la fluidité des opérations de vote. Par conséquent, aucune file d'attente n'a été observée dans la plupart des bureaux aux environs de 17 heures et les opérations ont été clôturées à l'heure officielle de 18 heures.

Le décompte des voix a été mené avec transparence et professionnalisme en présence des représentants des partis, des délégués de la CENI, de la Cour constitutionnelle et des observateurs.

Les standards observés lors du premier tour ont été améliorés à bien des égards lors du deuxième. Dans les limites des contraintes identifiées, la MOE estime que le processus électoral du second tour jusqu'à la compilation des résultats dans les bureaux de vote s'est déroulé de manière libre, transparente et crédible. Tout en saluant les deux candidats, la MOE de la CEDEAO leur recommande d'accepter le verdict des urnes et de ne recourir qu'aux voies légales en cas de contentieux.

Au président élu, elle demande de travailler en étroite collaboration avec l'Assemblée nationale et les autres parties prenantes pour la finalisation du cycle électoral et de la transition en accélérant les actions pour la tenue des élections législatives. Travailler dans le sens de l'unité nationale et initier des actions concrètes pour la réalisation des objectifs de la Commission dialogue et réconciliation nationale figurent au menu des objectifs de la MOE.

La mission demande aux organes de gestion des élections d'améliorer le processus, de développer des initiatives pour accroitre le niveau de sensibilisation des électeurs, de prévoir la confection des listes selon l'ordre alphabétique et de fournir un meilleur système d'éclairage des bureaux de vote surtout lors du décompte des voix.

S. DOUMBIA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

élection

AFP

Election au Kenya: le président refuse les deux débats télévisés

Election au Kenya: le président refuse les deux débats télévisés

AFP

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

AFP

Election CAF: Ahmad, le discret en quête de lumière

Election CAF: Ahmad, le discret en quête de lumière

présidentielle

AFP

Le Kenya suspendu

Le Kenya suspendu

AFP

Présidentielle au Kenya: attente anxieuse de l'officialisation des résultats

Présidentielle au Kenya: attente anxieuse de l'officialisation des résultats

AFP

Rwanda: Kagame confirmé vainqueur avec près de 99%

Rwanda: Kagame confirmé vainqueur avec près de 99%

Cédéao

AFP

La Cédéao donne son accord de principe pour l'adhésion du Maroc (déclaration finale)

La Cédéao donne son accord de principe pour l'adhésion du Maroc (déclaration finale)

AFP

Le Maroc demande officiellement

Le Maroc demande officiellement

AFP

Gambie: le mandat des troupes de la Cédéao prolongé de trois mois

Gambie: le mandat des troupes de la Cédéao prolongé de trois mois