mis à jour le

Amara Essy : Un diplomate chevronné au service de l'environnement

Amara Essy, fait figure, incontestablement, de grande icône de la diplomatie africaine des trente dernières années. Il est aussi vrai qu'il a quelque peu disparu des radars des relations internationales, compte tenu certainement du poids de l'âge (il aura 70 ans le 20 décembre). Mais, s'il se fait discret sur le terrain diplomatique, il semble plus actif au niveau de l'environnement.

En tout cas, nous avons eu le 6 juillet dernier à Ouagadougou, l'agréable plaisir de le revoir. C'était à l'occasion de la sortie de promotion d'étudiants de l'Institut d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement (2IE) dont il est président du conseil d'administration depuis 2008. Certes, il nous a paru physiquement diminué, se déplaçant lentement sur sa béquille, mais sa sagesse, sa lucidité, son intelligence et son sens élevé de la responsabilité n'avaient apparemment pas pris de ride. Ce qui, évidemment, n'était pas pour déplaire aux éléments de la promotion sortante qui ont reçu pleins de conseils de lui. Ainsi, il les exhortait à toujours rechercher l'excellence, à être des ambassadeurs de l'intégration africaine et à travailler à relever les grands défis du continent, dont celui de la protection de l'environnement ou du développement économique. Citant l'exemple du Japon, il a dit que ce n'était pas les ressources minérales qui faisaient la richesse d'un pays, mais le capital humain.

Amara Essy, une chance pour 2IE

Des semaines plus tard, lorsque nous avons cherché à savoir pourquoi et comment Amara Essy était devenu PCA de la Fondation 2IE, le directeur général Paul Giniès n'est pas passé par quatre chemins pour nous faire comprendre toute la chance que représente M. Essy pour les 2IE. « C'est une grande personnalité, reconnue, respectée et dont la voix compte. Pour nous, c'est quelque chose d'inestimable », nous a confié le DG Giniès.

En acceptant présider un Institut panafricain et international comme 2IE, Amara Essy se met au service du développement durable sur le continent, en ces temps de changements climatiques. Après une brillante carrière politique et diplomatique, Essy est donc devenu un acteur important de la diplomatie de l'environnement. Comme quoi, il n'y a pas d'âge limite pour être utile.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Amara Essy a été un proche du premier président de la Côte d'Ivoire, Félix Houphouët Boigny. Né le 20 décembre 1944 à Bouaké, il a va assumer de 1990 à 2000, les fonctions de ministre des Affaires étrangères. Il va même présider entre 1994 et 1995 la 49e session de l'Assemblée générale des Nations Unies. En 2001, il est désigné secrétaire général de l'Organisation de l'unité africaine (OUA). Un an plus tard, en juillet 2002, à la création de l'Union africaine, il en deviendra le président intérimaire de la Commission jusqu'en 2003 avec l'élection de Alpha Oumar Konaré.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

diplomate

AFP

Charles Rivkin, un diplomate américain au Sénégal sur les traces de son père

Charles Rivkin, un diplomate américain au Sénégal sur les traces de son père

AFP

Burkina: le diplomate Michel Kafando nouveau président intérimaire

Burkina: le diplomate Michel Kafando nouveau président intérimaire

AFP

Afrique du Sud: le diplomate marocain, tué chez lui

Afrique du Sud: le diplomate marocain, tué chez lui