mis à jour le

Le patrimoine culturel de Tiznit menacé

Points: 
Une dalle portant une gravure rupestre endommagée
Une enquête ouverte pour déterminer les responsables des délits
Les instances en charge de la préservation manquent de moyens

QUI a détruit le patrimoine culturel de la province de Tiznit? C’est la question que continuent à se poser ces derniers jours élus locaux et société civile depuis la découverte d’actes de vandalisme sur des gravures rupestres dans la région.

Légende Image: 

La dalle qui a été détruite porte les gravures de la période dite amazighe (au moins 2000 ans av. J.-C.). Les autorités et les scientifiques sont formels: au regard des moyens utilisés pour l’enlèvement de la pierre, ils soupçonnent que ce sont des professionnels qui seraient derrière les faits de manière préméditée

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

patrimoine

AFP

La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine

La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine

AFP

Patrimoine en péril: une alliance se forme

Patrimoine en péril: une alliance se forme

AFP

Patrimoine mondial en péril: 55 sites sur la liste

Patrimoine mondial en péril: 55 sites sur la liste

Tiznit

[email protected] (Comité chargé de la communication)

L’association Tairi n wakal célèbre à Tiznit le deuxième anniversaire de la reconnaissance constitutionnelle de l’amazighe

L’association Tairi n wakal célèbre à Tiznit le deuxième anniversaire de la reconnaissance constitutionnelle de l’amazighe

Religion

Ces fous de Dieu marocains qui ne disent pas leur nom

Ces fous de Dieu marocains qui ne disent pas leur nom

menace

AFP

L'Afrique du Sud sous la menace d'une dégradation des agences financières

L'Afrique du Sud sous la menace d'une dégradation des agences financières

AFP

Le monde sous la menace d'évènements climatiques plus fréquents

Le monde sous la menace d'évènements climatiques plus fréquents

AFP

Les shebab restent la principale menace en Somalie

Les shebab restent la principale menace en Somalie