mis à jour le

Scandale pétrolier en Algérie: mandat d'arrêt contre un ex-ministre

Des mandats d'arrêt internationaux dans le cadre du scandale de corruption de la Sonatrach ont été lancés contre neuf personnes, dont l'ancien ministre de l'Energie algérien Chakib Khelil, a annoncé mardi le procureur général près la cour d'Alger Belkacem Zeghmati.

Ces mandats d'arrêt, touchant également l'épouse de M. Khelil, ses deux enfants et un de ses hommes de confiance Farid Bedjaoui, ont pris effet il y a deux semaines, a déclaré M. Zeghmati lors d'une conférence de presse.

Le parquet de Milan, dans le nord italien, avait également lancé un  mandat d'arrêt international contre M. Bedjaoui, considéré comme l'intermédiaire dans le versement de pots-de-vins à des responsables algériens, notamment à la tête de la Sonatrach, pour l'obtention de marchés en Algérie par l'entreprise italienne d'ingéniérie et d'exploration pétrolière Saipem, filiale du géant pétrolier italien ENI.

La justice italienne chercherait à saisir 123 millions de dollars (92,6 millions d'euros) déposés sur des comptes appartenant à M. Bedjaoui, qui serait basé à Dubaï.

 

 

 

AFP

Ses derniers articles: Italie: le Ghanéen Muntari (Pescara) quitte le terrain après des cris racistes  Nigeria: enquête pour corruption sur l'influent émir de Kano  Au Maroc, les convertis au christianisme sortent de l'ombre 

scandale

AFP

En Tunisie, la trouble relation argent-médias au coeur d'un scandale

En Tunisie, la trouble relation argent-médias au coeur d'un scandale

AFP

En Afrique du Sud, scandale autour de tweets sur la colonisation

En Afrique du Sud, scandale autour de tweets sur la colonisation

AFP

Afrique du Sud: Zuma rembourse l'Etat dans le scandale de sa résidence privéee

Afrique du Sud: Zuma rembourse l'Etat dans le scandale de sa résidence privéee