mis à jour le

THIES-SERIE D’AGRESSIONS - Le conducteur de moto Jakarta, Samba Fam, tué à coups de sabre

La veille de la Korité a été fatale pour deux (2) conducteurs de moto-taxis Jakarta, qui ont subi des agressions de passagers qu'ils convoyaient aux villages de Sangué et de Tawa Fall. Agressés à coups de sabre, Samba Fam succombera à ses blessures, alors que Gormack Ndiaye est admis aux urgences.

Le populeux quartier de Diamaguéne est frappé par le deuil. Samba Fam, un jeune du quartier, conducteur de moto Jakarta, a été mortellement agressé par un individu qu'il convoyait au village de Sangué. Au domicile mortuaire, la famille est inconsolable. Mardi 6 août, vers 18 heures, un homme aborde Samba Fam, conducteur de taxi-Jakarta sur la route nationale en face du foirail du champ des courses. L'endroit grouillait de monde en cette veille de Korité. L'homme demande au jeune Fam de le conduire au village de Sangué sur la route de Tassette. Ce dernier accepte de faire la course à 2500 FCfa. Arrivé à Sangué, le passager descend de l'engin. Samba Fam lui réclame son dû. Sur un ton désinvolte, l'homme refuse de payer la course. Menaçant, il sort de son boubou une machette et intime au conducteur de lui laisser sa moto. Face au refus de ce dernier, il lui assène un coup de machette. Samba Fam tente de parer les coups de machette qui pleuvaient sur sa tête et ses bras. En vain. Ses cris vont alerter un villageois, qui vole à son secours. Le secouriste, armé d'une chaîne de vélo, va rouer de coups l'agresseur, qui se fond dans la nature. Détalant comme un lapin, il oublie sur la scène du crime l'écharpe avec laquelle il s'était enturbanné. C'est après 19 heures que les sapeurs-pompiers vont arriver sur les lieux. Samba Fam baigne dans une mare de sang. L'écharpe de l'agresseur est utilisée pour tenter d'arrêter l'hémorragie, en vain. La victime sera admise aux urgences de l'hôpital Ahmadou Sakhir Ndiéguéne dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 août. Vidé de son sang, il tente de lutter durant plusieurs jours contre la mort. Dans un élan de solidarité, les populations de Diamaguéne offrent bénévolement leur sang au centre de transfusion sanguine de l'hôpital régional pour tenter de sauver le frère, l'ami, le voisin. Le député Abdou Mbow de l'Alliance pour la République (Apr) ne lésine pas sur les moyens pour la prise en charge médicale de la victime. Samba Fam était plongé dans le coma pendant plusieurs jours, souffrant de polytraumatisme avec état de choc hémorragique. La victime a été inhumé ce dimanche à Daroul Mouhty. La brigade de gendarmerie de Nguinth a ouvert une enquête pour appréhender le criminel toujours en cavale.

Gormack Ndiaye, élève en 1ère, poignardé par son passager

La coïncidence est troublante. Gormack Ndiaye, élève en classe de 1ère à l'école Acapes de Nguinth, a le même homonyme que le père de Samba Fam. «Nous sommes tous du village de Faméne sur la route de Notto Diobass. Gormack a le même homonyme que moi», fait remarquer Demba Fam, appelé aussi Gormack, père du défunt Samba Fam. Ce même jour, entre 6 heures et 7 heures du matin, un homme demande à Gormack Ndiaye de le conduire au village de Tawa Fall, situé à la sortie du périmètre communal de la ville de Thiès sur la route de Notto Diobass, au prix de 2000 F Cfa. Arrivé à destination, le passager plante un coup de poignard aux côtes du conducteur. Pris au dépourvu, le jeune Gormack n'aura pas le temps de se défendre. Les coups vont pleuvoir sur le corps du jeune homme, qui va se retrouver sur le macadam, diminué. Après avoir accompli son forfait, l'agresseur disparaît dans la nature avec la moto. «Je me suis relevé. J'ai arrêté les véhicules qui passaient. Mais les chauffeurs refusaient de s'arrêter peut-être par peur, parce que j'avais le corps tout ensanglanté. J'ai été obligé de me mettre au milieu de la route pour obliger une voiture à s'arrêter. C'est ainsi que j'ai été conduit à l'hôpital», narre Gormack Ndiaye, dans son lit d'hôpital, le corps mutilé. C'est à peine qu'il parvient à sortir les mots de sa bouche. La semaine de la Korité a été fatale pour les conducteurs de moto taxi-Jakarta. Sont-ils devenus les cibles des agresseurs ? Ces cas d'agressions commencent à inquiéter sérieusement les populations.

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

moto

AFP

Egypte: quatre policiers tués par des hommes

Egypte: quatre policiers tués par des hommes

AFP

Tunisie: un policier abattu par deux inconnus

Tunisie: un policier abattu par deux inconnus

Actualités

Route Tunis-La Marsa: un grave accident de moto fait 2 morts

Route Tunis-La Marsa: un grave accident de moto fait 2 morts