mis à jour le

La logistique, une nécessité !

La Stratégie nationale pour le développement de la compétitivité logistique, qui a fait l'objet du contrat-programme 2010-2015, prévoit de réduire les coûts logistiques de 20 à 15% du PIB. Portant notamment sur la réalisation de 70 plateformes logistiques dans plusieurs villes d'ici 2015, la nouvelle stratégie logistique du Royaume ambitionne d'accélérer la croissance économique de 0,5 point de PIB par an, soit 5 points de PIB en 10 ans. Partant, elle vise à gérer de façon optimale les flux grandissants de marchandises tant à l'import qu'à l'export et se veut donc un maillon essentiel de toutes les stratégies sectorielles et leur clé de voûte pour servir directement les intérêts des opérateurs économiques et renforcer leur compétitivité. La réalisation de cette stratégie, qui accompagne les autres stratégies sectorielles mises en place par le Maroc (Emergence, Maroc vert, Halieutis,..), devrait mobiliser des investissements estimés à 60 milliards de Dhs, réalisés en grande partie par le secteur privé.

Ce chantier structurant de l'économie nationale s'articule autour de cinq axes, à savoir le développement d'un réseau national intégré de zones logistiques multiflux, l'optimisation et la massification des flux de marchandises, la mise à niveau et l'incitation à l'émergence d'acteurs logistiques performants, le développement des compétences en la matière et la mise en place d'un cadre de gouvernance pour le secteur.

Pour une meilleure mise en ½uvre de cette stratégie, l'Etat et la CGEM ont signé un contrat-programme relatif au développement de la compétitivité logistique du Maroc pour la période 2010-2015.

Parallèlement, des centres de formation aux métiers de la logistique ont été crées à travers les villes du pays pour assurer aux jeunes des formations qualifiantes dans les métiers du transport et de la logistique, notamment l'entreposage, le stockage, l'emballage, la manutention, le transport et la distribution.

En outre, des cycles de formation des ingénieurs dans ce domaine ont été créés dans différents établissements de l'enseignement supérieur. Il s'agit de l'un des objectifs majeurs de la Stratégie nationale pour le développement de la compétitivité logistique qui accorde un intérêt particulier au développement des compétences et ressources humaines à travers un plan national visant la formation de 61.000 personnes d'ici 2015 dans les métiers de la logistique.

Associée à d'autres programmes visant la modernisation du système douanier, la libéralisation du secteur portuaire et le développement du transport routier des marchandises, la Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique permettra au Maroc de mettre sur pied un secteur logistique performant capable de renforcer la compétitivité de l'économie nationale dans un monde de plus en plus compétitif...

H.Z

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”