mis à jour le

Reboisement : L'opération 1000 plants par ministère et par institution lancée

La campagne de reboisement 2013 placée sous le thème « Un ménage, un plant pour notre diversité biologique » a été officiellement lancée le 10 août 2013 sur le site de Bagrépôle. En effet, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao y a procédé au lancement de l'édition 2013, et de l'opération « 1000 plants par ministère et par institution », et du reboisement des berges de Bagrépôle.

Initiée en 2012, l'opération spéciale « 1000 plants par ministère et par institution », vise à contribuer à la lutte contre la désertification, à la conservation de la biodiversité, à l'atténuation des effets néfastes des changements climatiques. Elle entend également contribuer à l'augmentation du taux de couverture végétale et à la réduction de la pauvreté dans notre pays. Il est attendu qu'à terme, elle favorise une responsabilisation de divers acteurs.

Elle est loin, à en croire le Premier ministre, « d'être un effet de mode », étant donné que « la lutte contre la désertification se présente aujourd'hui comme une urgence, et la gestion rationnelle des ressources forestières apparaît comme une des conditions sine qua non de notre existence ».

Et l'édition 2013 de l'opération est sous-tendue par une volonté particulière. En effet, précise Luc Adolphe Tiao, « la campagne de reboisement 2013 se veut être l'expression de la volonté affichée du gouvernement et de ses partenaires de s'engager dans la restauration et la préservation du couvert végétal ». Ce sont donc des milliers de plants qui seront mis en terre, dans les jours à venir.

Bagré à l'honneur

Selon le Premier ministre, le choix de Bagré pour le lancement de l'édition 2013 de la campagne de reboisement tient à des raisons bien précises. En effet, relève-t-il, « il s'agit de la mise en terre des 1000 plants de l'institution de gouvernance dont j'ai la charge ». Et d'ajouter, « ce choix témoigne de l'engagement du Président du Faso d'accompagner Bagrépôle dans la mise en ½uvre de son plan cadre de gestion environnementale et sociale, prévoyant un reboisement d'au moins 400 hectares des berges ».

Et cette année, ce sont 25 hectares des berges au niveau de la rive gauche du fleuve Nakambé à Bagré, qui trouveront à être reboisés. Sur cette superficie, il est prévu de mettre en terre 29 000 plants.

Pour la protection de ces plants, le directeur général de Bagrépôle, Issaka Kargougou, rassure. « que toutes les dispositions ont été prises pour la sécurisation et l'entretien des arbres », a-t-il lancé. Il a également saisi l'occasion pour annoncer qu'à « partir de la rentrée prochaine, le site de Bagrépôle accueillera 150 appelés du SND (Service national pour le développement) pour être formés en techniques pastorales, piscicoles, avicole, apicole et sylvicole ».

Après le site du reboisement, cap sur le CSPS de Bagré. Sur place, Lassané Dolmwéogo, premier responsable du CSPS a échangé avec le chef du gouvernement. L'occasion a été belle pour M. Dolmwéogo de soumettre une liste de doléances au Premier ministre qui a encouragé le personnel et promis d'examiner les préoccupations évoquées.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

reboisement

L'Indépendant

Campagne nationale de reboisement : Un folklore au mépris de la nature

Campagne nationale de reboisement : Un folklore au mépris de la nature

Nabil

Reboisement : folklore ou volonté réelle de protéger l'environnement ?

Reboisement : folklore ou volonté réelle de protéger l'environnement ?

Nabil

Reboisement tous azimuts au Faso : Attention aux opérations de blanchiment !

Reboisement tous azimuts au Faso : Attention aux opérations de blanchiment !