mis à jour le

Saponé : le Relais Cité devra être prêt au bout de 5 ans

Depuis le mardi 6 août 2013, les souscriptions pour le tirage au sort des parcelles du Relais Cité de Saponé, situé à 25 kilomètres de Ouagadougou, ont été ouvertes. Au total 1900 parcelles seront dégagées et attribuées aux bénéficiaires. Au cours d'une conférence de presse, animée le samedi 10 août 2013, le directeur général de l'Urbanisme et des travaux fonciers du Ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme, Léon Paul Toé, a indiqué que ceux qui seront tirés au sort disposeront de cinq (5) ans pour mettre en valeur leurs terrains.

Ceux qui ambitionnent d'avoir un toit dans le Relais Cité de Saponé disposent encore de trois (3) jours, car s'achevant le 15 août 2013, pour souscrire à la loterie qui leur permettra de prendre part au tirage au sort. Six mille (6000) tickets sont mis en vente à 5000 francs CFA l'unité.

Le tirage est prévu pour le 18 août à la Maison du Peuple. Selon les textes de l'opération, ceux qui seront tirés au sort devront verser au plus tard le 22 août, la somme de 450 000 FCFA qui représente les 25% du prix de la parcelle.

« La parcelle à Saponé coûtera 5 500 francs CFA le mètre carré. La moyenne est de 363 mètres carré. Si on fait les calculs, chaque lauréat devra payer environ 1 980 000 francs CFA », a indiqué M. Toé. En plus de cette somme, ils devront payer les taxes de jouissance qui s'élèvent à 300 FCFA le mètre carré à Saponé. « Le total fait un peu plus de 2 millions de nos francs », a précisé le directeur général de l'Urbanisme et des travaux fonciers. Pour le restant du prix des terrains, soit les 35 %, les bénéficiaires devront s'acquitter de cet argent au plus tard en fin février 2014.

Lancée le 6 août dernier, l'opération a reçu un grand engouement auprès de la population. « Nous avons même été surpris par l'engouement que l'opération a eu car on se demandait si les gens accepteraient d'acheter des parcelles à Saponé », a indiqué Léon Paul Toé. Cet intérêt a dû contraindre les initiateurs à augmenter le nombre des guichets afin de réduire le temps d'attente des personnes qui désiraient souscrire. A la date du 10 août 2013, le nombre des souscrits était de 3 904 personnes. Ce qui cesse de convaincre le Directeur général de l'Urbanisme et des travaux fonciers que les tickets seront épuisés avant le délai.

Conduite par le Ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme sur la demande de la Mairie de Saponé, la réalisation du Relais Cité répond, selon le DG à la vision du gouvernement de maîtriser l'extension démesurée de Ouagadougou et de résoudre les problèmes liées aux opérations d'attribution des parcelles. Saponé est la 6e opération après celles de Zagtouli, Kamboinsé, Saaba, Bassinko et le Secteur 19.

Les lauréats des parcelles de Saponé disposent de cinq (5) ans pour mettre en valeur leurs terrains au risque de les voir retirés. Pour l'instant, les organisateurs s'attellent à la collecte des candidatures et à la préparation de la loterie qui aura lieu le 18 août 2013.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

relais

Nabil

Relais Cité de Saponé : date limite de paiement des avances sur les frais de viabilisation est fixée au Vendredi 20 Septembre 2013

Relais Cité de Saponé : date limite de paiement des avances sur les frais de viabilisation est fixée au Vendredi 20 Septembre 2013

Steven LAVON

Mondiaux d’athlétisme: Stella Akakpo et la France disqualifiées au relais 4×100!

Mondiaux d’athlétisme: Stella Akakpo et la France disqualifiées au relais 4×100!

Steven LAVON

Mondiaux: Le relais 4×100 dames de France en finale

Mondiaux: Le relais 4×100 dames de France en finale

prêt

AFP

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

AFP

Le Soudan du Sud prêt

Le Soudan du Sud prêt

AFP

Tchad: "Le peuple prêt pour le changement", selon un chef de la société civile

Tchad: "Le peuple prêt pour le changement", selon un chef de la société civile