mis à jour le

639 hectares ravagés en une semaine

639 hectares ont été ravagés par 173 feux de forêt à l'échelle nationale du 31 juillet au 6 août, a-t-on appris hier auprès de la Protection civile. Les wilayas les plus touchées par ces feux sont Jijel (131 ha), et Aïn Defla (73 ha), a précisé à l'APS le chargé de la communication à la Protection civile, Nassim Bernaoui. Le bilan des incendies de la première semaine d'août porte ainsi les pertes forestières à 1183 ha depuis le 1er juin dernier, date du début de la saison estivale, a indiqué le même responsable. Les pertes en surface forestière du 31 juillet au 6 août ont dépassé celles enregistrées depuis le 1er juin au 30 juillet et qui étaient de 544 ha. «Cette hausse des pertes s'explique essentiellement par la canicule qui sévit de temps à autre», a-t-il ajouté. Durant la même période, la Protection civile a également déploré la perte de 431 ha de maquis à cause des incendies qui ont touché particulièrement les wilayas de Aïn Defla (89 ha), Saïda (80 ha) et Mostaganem (50 ha). Ceci porte à 1113 ha les maquis dévastés par les feux depuis le 1er juin, a précisé M. Bernaoui. Près de 284 hectares de forêt et autres domaines agricoles ont été ravagés par les flammes depuis le début du mois de juin, a indiqué, hier, la direction des forêts de la wilaya de Béjaïa.   Inquiétante multiplication d'incendie à Béjaïa Le nombre de feux de forêt a augmenté à un rythme inquiétant durant les mois de juillet et août. Une multiplication des incendies qui ne manque pas d'inquiéter la direction des forêts de la wilaya. «Le retour éventuel de la canicule et de vents violents peuvent faire durer les risques d'incendie de forêt», a indiqué Lahlal Abane, chef du bureau chargé des incendies à la direction des forêts de Béjaïa. Si en juin dernier un seul incendie de forêt a été enregistré, le nombre des sinistres est passé à 16 au mois de juillet. Durant la première semaine d'août, pas moins de 21 feux de forêt ont été recensés, selon la direction des forêts, qui fait état de 38 incendies au total depuis le début de l'été. Environ 41 hectares ont été ravagés par les flammes, dont 1,7 hectare de maquis, 198 hectares de broussailles et plus de 3450 oliviers et arbres fruitiers réduits en cendres. «L'incendie le plus important, depuis le début de la saison, a été enregistré dans les localités de Tichy et Boukhelifa et a duré trois jours, du 5 au 7 août. Il a ravagé plus 130 hectares», a informé Lahlal Abane, qui réclame plus de moyens de la part des autorités locales pour lutter contre les risques d'incendie de forêt. «L'imprudence et la négligence demeurent les facteurs les plus importants à l'origine des feux de forêt.   25 hectares d'arbres fruitiers  détruits à Tissemsilt Un incendie a détruit 25 hectares d'arbres fruitiers dans la commune de Lardjem, relevant de la wilaya de Tissemsilt, ont indiqué hier les services locaux de la Protection civile. Les mêmes sources ont précisé que l'incendie, qui s'était déclaré samedi dans une exploitation agricole privée dans la région de Cheguaroua, a causé la destruction d'oliviers, de figuiers et de grenadiers. Les flammes ont failli atteindre 12 habitations situées à proximité. Les pompiers, secondés par des agents de la conservation des forêts, ont mis plus de 8 heures pour venir à bout de l'incendie, causé vraisemblablement par la vague de chaleur ayant sévi dans la région. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes du sinistre, a-t-on indiqué de même source.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien