mis à jour le

Le diktat des hommes entrave

Quel rôle jouent les femmes dans les médias maghrébins ? Un rôle très limité, à en croire les conclusions de la revue d'analyse Femmes et médias au Maghreb, qui y consacre les colonnes de son édition d'août 2013. Préparée par le bureau de l'Unesco à Rabat et financée par l'Agence suédoise pour le développement international (ASDI), cette publication s'est intéressée aux mécanismes qui font obstacle à la participation égale des femmes à la prise de décision au sein des entreprises de presse. Les constats d'échec en matière d'égalité sont nombreux. En résumé, la femme jouit d'une position dégradante dans ce monde «conçu par et pour les hommes». Pour Aïcha Barkaoui, chercheure, professeure à la faculté de lettres de Aïn Chok (Casablanca), «les femmes se heurtent à des possibilités d'avancement plus limitées. Les femmes ne peuvent pas monter dans la hiérarchie professionnelle, car dès qu'elles sont recrutées, on les dirige vers des emplois sans avenir». Le ton est donné. «Les postes les plus élevés dans la présentation et la direction de l'information et des émissions restent en grande partie réservés aux hommes. Ces postes de décision restent inaccessibles pour elles, surtout en raison de la persistance des préjugés masculins qui se traduisent à la fois dans la structure des emplois et dans l'opinion des employeurs au sujet des aptitudes professionnelles que les femmes peuvent avoir.» Les femmes occupent une place marginale dans le monde des médias. Les analystes insistent : «La réalité du monde des médias aide à comprendre la difficulté pour les femmes d'intégrer les postes de décision. Ainsi, les postes de direction sont souvent occupés exclusivement par des hommes.» La discrimination sexuelle subie au jour le jour par les journalistes algériennes, marocaines et tunisiennes est montrée du doigt. «Dans le monde des médias, la division du travail obéit généralement à une discrimination sexuelle qui canalise les femmes dans des emplois dénués de prestige et d'influence et les y cantonne, tout en réservant les postes-clés aux hommes», notent encore les analystes. Et d'ajouter : «Faudrait-il donc agir et en urgence sur cet héritage qui enchaîne l'émancipation et des hommes et des femmes.» A bon entendeur...    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

hommes

AFP

La Côte d'Ivoire envoie 150 hommes

La Côte d'Ivoire envoie 150 hommes

AFP

Egypte: des hommes armés abattent trois policiers au Caire

Egypte: des hommes armés abattent trois policiers au Caire

AFP

Nigeria: 53 hommes accusés d'avoir organisé un "mariage gay"

Nigeria: 53 hommes accusés d'avoir organisé un "mariage gay"