mis à jour le

Soudan: 36 morts dans des inondations

Trente-six personnes ont été tuées dans des inondations au Soudan, dans une région au nord de Khartoum touchée à plusieurs reprises par des fortes pluies depuis le 1er août, a indiqué dimanche la radio d'Etat.

"Trente-six personnes ont été tuées dans l'Etat du Nil et 5.000 maisons ont été détruites en raison des fortes pluies et des inondations", a rapporté la radio Omdurman.

L'information, envoyée par SMS, ne précise pas quand les décès ont eu lieu, mais de fortes pluies ont de nouveau touché Khartoum et ses environs vendredi, après de précédentes inondations ayant débuté le 1er août.

Accompagnée de vents violents, la pluie est tombée pendant quatre heures à Khartoum, où même les bâtiments modernes ont souffert de fuites.

Un photographe de l'AFP a constaté samedi que les environs de Khartoum avaient été transformés en un lac, d'où des maisons, détruites ou partiellement endommagées, émergeaient.

Ceux dont les habitations tenaient encore débout avaient sorti leurs meubles et autres biens à l'extérieur et certains étaient assis sur des lits pour échapper à l'eau de couleur marron.

De nombreux Soudanais vivent dans des maisons constituées d'une seule pièce et construites en briques de boues, pouvant facilement être détruites par les eaux.

Les systèmes d'évacuation sont peu développés dans la capitale, où de faibles précipitations peuvent provoquer des inondations.

Avant le déluge de vendredi, les Nations unies avaient indiqué que 11 personnes avaient péri depuis le début du mois à Khartoum et dans d'autres régions du Soudan, du fait d'inondations qui avaient affecté près de 100.000 personnes.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l'ONU avait précisé que Khartoum et l'État du Nil avaient été les plus touchés par ces inondations qui avaient également affecté cinq autres provinces.

"Les crues subites ont (...) détruit ou endommagé plus de 14.000 maisons dans les provinces affectées", avait alors indiqué l'Ocha.

Un groupe de jeunes bénévoles, Nafeer, avait de son côté donné un bilan beaucoup plus lourd vendredi, avant les nouvelles précipitations.

Il avait ainsi fait état de 14.517 habitations détruites ou endommagées et de 72.000 personnes affectées pour seulement quatre quartiers situés à la périphérie de Khartoum, en s'appuyant sur des recherches basées notamment sur des questionnaires remplis par des victimes des inondations.

"Certaines familles vivent encore dans des écoles, dans des conditions précaires; beaucoup d'endroits sont privés d' électricité et de moyens de transport", avait indiqué Nafeer.

Il avait souligné le besoin urgent d'aide pour ces familles, qui ne disposent pas toujours d'eau potable.

L'agence officielle Suna avait indiqué la semaine dernière que de l'aide alimentaire avait été parachutée sur la région de Khartoum où, selon l'agence officielle Suna, des routes dans l'est de la capitale étaient sous 1,5 mètre d'eau.

AFP

Ses derniers articles: Amical: la Côte d'Ivoire plonge un peu plus la Russie dans le doute  Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque  Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas 

morts

AFP

Angola: 11 morts après des pluies torrentielles

Angola: 11 morts après des pluies torrentielles

AFP

Centre du Mali: au moins dix morts dans des violences intercommunautaires

Centre du Mali: au moins dix morts dans des violences intercommunautaires

AFP

Nigeria: 3 morts dans des attaques dans un camp de déplacés

Nigeria: 3 morts dans des attaques dans un camp de déplacés

inondations

AFP

Zimbabwe: après la sécheresse, des inondations font 246 morts

Zimbabwe: après la sécheresse, des inondations font 246 morts

République démocratique du Congo

Les habitants de Kinshasa sont cernés par les inondations

Les habitants de Kinshasa sont cernés par les inondations

République démocratique du Congo

De violentes inondations touchent les rues de Kinshasa

De violentes inondations touchent les rues de Kinshasa