mis à jour le

LES OBSERVATEURS DE LA CEDEAO LOUENT LE BON DEROULEMENT DU SCRUTIN

C'est sous une pluie battante, tôt le matin, que le chef de la mission d'observation électorale de la CEDEAO pour l'élection présidentielle, l'ancien président ghanéen, John Agyekum Kufuor,  a sillonné hier, plusieurs bureaux de vote dans le District de Bamako dans le cadre du second tour du scrutin.

Il s'agit notamment des bureaux de vote de « Hamdallaye marché », du groupe scolaire de N'Tomikorobougou, de la mairie du District de Bamako, de l'école « AB » côté marché, de Magnambougou ECOMA, de l'école fondamentale Mamadou Simaga 1er cycle, du second cycle près du centre d'état civil et de l'école fondamentale de Kalaban-Coura.

Accompagné du président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, du représentant spécial de celui-ci dans notre pays, Aboudou Cheaka Touré, de la Commissaire chargée des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité de la Commission de la CEDEAO, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, du directeur des Affaires politiques de cette Commission, le Dr Abdel-Fatau Musah, John Agyekum Kufuor est allé vérifier le déroulement des opérations de vote du second tour du scrutin présidentiel.

Le  chef de la mission d'observation électorale de la CEDEAO et la délégation qui l'accompagnait ont ainsi assisté au démarrage des opérations de vote dans l'un des multiples bureaux du groupe scolaire de N'Tomikorobougou.

Dans l'ensemble des bureaux de vote visités, l'ancien président ghanéen et sa suite ont apprécié le déroulement des opérations vote dans le calme et la discipline, la disponibilité du matériel électoral, la présence effective des superviseurs de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et des représentants des deux candidats ainsi que l'affluence, certes faible en raison de la pluie, des électeurs désireux d'accomplir leur devoir civique.

«Quand je me rendais dans les bureaux de vote sous la pluie, je me disais qu'il n'y aura pas de monde ; mais je suis agréablement surpris de voir des électeurs partout où nous sommes allés, même si ce n'est pas la grande affluence du premier tour. J'espère que les électeurs continueront à sortir pendant toute la journée et que tout se déroulera bien», a déclaré John Agyekum Kufuor.

Même sentiment de satisfaction exprimé par le président de la Commission de la CEDEAO qui a loué les bonnes conditions du déroulement du scrutin dans les bureaux visités. Kadré Désiré Ouédraogo a saisi l'occasion pour exhorter les électeurs à sortir massivement pour accomplir leur devoir civique, en dépit de la forte pluie qui s'est abattue toute la nuit et hier matin encore sur la ville de Bamako. Pour la supervision de ce second tour du scrutin présidentiel, la CEDEAO conformément à son Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance, a déployé une mission d'observation électorale de 150 observateurs d'expertise différente et variée en provenance de tous les Etats membres de la CEDEAO, à l'exception du Mali.

Présente au Mali pour l'observation du premier tour avec 250 observateurs, la mission d'observation électorale de la CEDEAO fera une déclaration préliminaire sur le déroulement du second tour par le truchement de son chef, le président John Agyekum Kufuor, lors d'une conférence de presse prévue aujourd'hui.

Dans une déclaration faite à la presse à leur arrivée à Bamako, samedi, Kufuor et Ouédraogo ont félicité Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé et leur ont souhaité bonne chance pour le second tour. Ils ont exhorté les deux candidats à faire montre de la même retenue qu'au premier tour, à accepter de bonne foi le verdict des urnes et à recourir exclusivement aux voies légales en cas de litige.

Ils ont par ailleurs félicité les acteurs politiques maliens pour leur comportement républicain et leur acceptation des résultats du premier tour.

(Source : Mission CEDEAO)

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

observateurs

AFP

Les observateurs de l'UE au Gabon étaient sur écoute, assure un hebdo français

Les observateurs de l'UE au Gabon étaient sur écoute, assure un hebdo français

AFP

Mozambique: le Frelimo compte sur les observateurs pour valider les élections

Mozambique: le Frelimo compte sur les observateurs pour valider les élections

AFP

Soudan du Sud: les observateurs de la trêve doivent se déployer immédiatement

Soudan du Sud: les observateurs de la trêve doivent se déployer immédiatement

Cédéao

Politique

En Afrique de l'Ouest, bientôt une limite de deux mandats pour les chefs d'Etat?

En Afrique de l'Ouest, bientôt une limite de deux mandats pour les chefs d'Etat?

Nigeria

Le silence coupable des élites africaines face à Boko Haram

Le silence coupable des élites africaines face à Boko Haram

Panique

L'épidémie d'Ebola en Guinée devrait tous nous inquiéter

L'épidémie d'Ebola en Guinée devrait tous nous inquiéter

scrutin

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

Zambie: un scrutin présidentiel

Zambie: un scrutin présidentiel

AFP

Sao Tomé: scrutin sans suspense, boycotté par le président sortant

Sao Tomé: scrutin sans suspense, boycotté par le président sortant