mis à jour le

Un Tunisien " islamiste " expulsé de France

Un Tunisien de 36 ans, proche de la mouvance islamiste radicale, a été interpellé et expulsé vendredi en urgence absolue. Il est impliqué dans plusieurs projets d'action violente notamment à l'encontre de deux journalistes, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. L'homme, qui vivait à Gentilly (Val-de-Marne), résidait depuis plusieurs années en situation irrégulière sur le sol français, précise simplement le ministère qui ajoute que ce ressortissant tunisien a également manifesté à plusieurs reprises sa volonté de partir en Syrie pour participer au djihad, en combattant au sein du groupe Jabhat al Nursa, principal groupe jihadiste syrien, qui a récemment prêté allégeance à Al Qaïda.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Tunisien

AFP

Deux ans après un attentat, un hôtel du littoral tunisien revit

Deux ans après un attentat, un hôtel du littoral tunisien revit

AFP

Un policier tunisien tué dans une "attaque terroriste"

Un policier tunisien tué dans une "attaque terroriste"

AFP

Un Tunisien arrêté en Allemagne pour un projet d'attentat

Un Tunisien arrêté en Allemagne pour un projet d'attentat

Islamiste

AFP

Tunisie: un parti islamiste radical appelle

Tunisie: un parti islamiste radical appelle

AFP

Maroc: la principale mouvance islamiste appelle

Maroc: la principale mouvance islamiste appelle

AFP

Maroc: scandale autour du parti islamiste

Maroc: scandale autour du parti islamiste

expulsé

AFP

Soudan du Sud: un opposant risque d'être expulsé du Kenya

Soudan du Sud: un opposant risque d'être expulsé du Kenya

AFP

Le Kenya expulse un représentant du chef rebelle sud-soudanais Riek Machar

Le Kenya expulse un représentant du chef rebelle sud-soudanais Riek Machar

AFP

Le Rwanda a expulsé plus de 1.500 Burundais depuis vendredi

Le Rwanda a expulsé plus de 1.500 Burundais depuis vendredi