mis à jour le

Envois massifs, suivis d’appels par portable

L'échange de SMS durant les fêtes de l'Aïd a été intense, suivis de l'usage du téléphone portable. Cette forme de communication moderne est surtout appréciée par les jeunes. Les plus âgés estiment qu'elle ne peut pas remplacer les visites familiales, car l'Aïd est une occasion de resserrer les liens, de se revoir et de partager des moments entre familles. Cette situation a provoqué une saturation temporaire des réseaux. Certes, les réseaux sont conçus pour un flux à haut débit, mais il s'est avéré que leur capacité est insuffisante pour supporter le flot d'appels et de SMS constaté durant les jours de fête. Mais globalement, les messages sont passés. Saïd Sebaoun, professeur de sociologie à l'université de Blida, qui s'est exprimé dans une revue spécialisée il y a quelques mois, avait mis en évidence les deux dimensions du SMS : «La première dimension est bien évidemment technologique. L'Algérie, comme les autres pays, vit aujourd'hui au rythme des changements imposés par la technologie et le SMS en tant qu'outil de communication en fait partie. La deuxième dimension est sociologique. Il semblerait, à ce sujet, que le SMS participe, depuis quelque temps, à la restructuration du lien social en Algérie.» Il souligne ainsi que «nous pouvons, en effet, facilement accepter un SMS de v½ux d'une personne durant les fêtes, sans s'offusquer de ne pas la voir nous rendre visite».    Le SMS est pratique, rapide et surtout discret. Pas besoin de terminal adapté, ni d'abonnement. A l'image du téléphone portable, objet intime et personnel, le SMS suit l'abonné partout. Grâce à lui, il existe un lien permanent entre l'abonné et ses interlocuteurs favoris. Les SMS prennent ainsi une part importante. Il suffit de regarder le comportement des Algériens dans la rue, pianotant en permanence sur leur téléphone portable. Mais les jeunes ne sont pas les seuls utilisateurs, ce mode de communication est pratiqué par l'ensemble de la population. La sphère professionnelle s'en est emparé et l'utilise pour envoyer des offres ou des informations aux clients. Certaines entreprises y ont recours également pour dégager des revenus supplémentaires, grâce à la mise en place de numéros surtaxés. C'est ce que l'on voit notamment avec l'achat de sonneries et de logos sur mobile.       

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

portable

AFP

Ethiopie: paiement par portable pour accéder au système bancaire

Ethiopie: paiement par portable pour accéder au système bancaire

AFP

Plus d'Africains ont accès au téléphone portable qu'

Plus d'Africains ont accès au téléphone portable qu'

AFP

Au Nigeria, on peut désormais lire la Bible en langue locale sur son portable

Au Nigeria, on peut désormais lire la Bible en langue locale sur son portable