mis à jour le

En bref...

- Saharidj (Bouira) : un terroriste abattu par l'ANP Les éléments de l'ANP ont mis hors d'état de nuire un terroriste dans la nuit de jeudi à vendredi dans la commune de Saharidj, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Bouira. Des sources ont révélé que le terroriste a été éliminé lors d'une embuscade tendue par les militaires, qui continuent de boucler cette région depuis plus d'une dizaine de jours. Une kalachnikov et des munitions ont été récupérées. Le corps du terroriste a été acheminé quelques heures plus tard à la morgue de l'EPH de M'chedallah. A l'heure qu'il est, son identification n'a pas encore été établie. L'on avance que d'autres terroristes auraient été blessés lors de cette opération, mais rien n'en a encore filtré. Un groupe terroriste a été encerclé par l'armée dans cette région montagneuse qui s'étend de la commune de Saharidj jusqu'à Aghbalou depuis fin juillet. Plusieurs unités de l'ANP y ont été mobilisées. Un lot d'armes a été récupéré par les militaires il y a une dizaine de jours près du col de Thirourda, au nord d'Aghbalou, ainsi que dans la commune de Kadiria, où une opération militaire se poursuit. A la mi-juillet dernier, quatre terroristes avaient été éliminés par les forces de sécurité au sud de Sour El Ghozlane.                   Ali Cherarak - Tébessa : renforcement du dispositif  de sécurité sur la frontière Le dispositif de sécurité mis en place sur la bande frontalière de la wilaya de Tébessa vient d'être renforcé par deux nouveaux escadrons des groupes des garde-frontières (GGF) de la Gendarmerie nationale, a-t-on appris hier auprès d'une source sécuritaire. Ces deux escadrons, implantés à Bekkaria et El Kouif, seront encadrés d'ici octobre prochain par la 5e circonscription régionale des GGF réalisée dans la localité d'El Ouinet, qui devrait couvrir également les wilayas de Souk Ahras et El Tarf, a-t-on fait savoir de même source, précisant que cette structure, la deuxième du genre en Algérie, devra assurer une formation pédagogique de qualité au profit des forces héliportées.  La mobilisation de ces escadrons s'inscrit dans le cadre des mesures de sécurité prises par le 5e commandement régional de la Gendarmerie nationale pour la protection de cette bande frontalière d'environ 300 km, assurée auparavant par 28 brigades de gendarmerie, quatre compagnies territoriales, quatre sections de sécurité et de recherche dont une chargée de la sécurité des biens et des personnes, deux unités de GGF (à Bir El Ater et Laouinet) et un escadron de sécurité motorisé. La même source a en outre indiqué que les misions des unités de GGF consistent à surveiller en permanence les zones frontalières, à observer et détecter toute incursion de nature à porter atteinte à l'intégrité ou à la sécurité du territoire et à prévenir et réprimer l'immigration illégale et le trafic de carburant et de stupéfiants.       (APS) - Akbou : une adolescente retrouvée après 6 jours de disparition Une jeune fille âgée de 16 ans, qui avait disparu du domicile de ses parents, dans le village d'Ighil Oumced, daïra d'Akbou, le 4 août, a été retrouvée saine et sauve vendredi, au deuxième jour de l'Aïd, chez une famille de Boumerdès, a indiqué son père à El Watan. L'adolescente, qui n'avait plus donné signe de vie depuis six jours, avait été «recueillie par une famille à Boumerdès», selon son père. La famille de l'adolescente avait donné l'alerte et diffusé un avis de recherche aux quatre coins de la daïra d'Akbou et sur les réseaux sociaux dès qu'elle a constaté l'absence de la jeune fille, dans la nuit du 4 au 5 août. Le village entier s'était pris d'affection pour cette adolescente en pantalon rouge qui avait mystérieusement disparu du domicile de ses parents et s'est mis à sa recherche. La nouvelle de sa disparition avait fait le tour des localités d'Akbou et sa photographie publiée dans l'avis de recherche a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Une mobilisation qui a payé au bout de 6 jours. «Une personne âgée qui l'avait retrouvée à la gare routière de Boumerdès l'avait recueillie chez elle et a pris attache avec des membres de sa famille, qui sont aussitôt partis la récupérer», a indiqué le père de la jeune fille, qui a évoqué «un malentendu» à l'origine de la disparition de sa fille. La famille avait écarté la possibilité, en revanche, de kidnapping ou de fugue. «Nous sommes très heureux de l'avoir retrouvée, c'est ce qui compte maintenant», a déclaré le père de la jeune fille.       Farid Ikken