mis à jour le

Le terrorisme en Kabylie, jusqu’à quand ?

Après une période de relative accalmie, la situation sécuritaire s'est de nouveau dégradée en Kabylie par un regain d'activité du terrorisme islamiste et une menace persistante des kidnappings. Une marche citoyenne aura lieu aujourd'hui à Azeffoun pour interpeller le pouvoir pour que cesse cette sorte de fatalité qui pèse de tout son poids sur la Kabylie qui reste la région la plus ciblée dans le pays. L'attentat terroriste perpétré mardi à Azeffoun (70 km au nord-est de Tizi Ouzou) et ayant coûté la vie à trois policiers a indigné la population locale qui vient d'appeler à une marche et à une grève générale pour aujourd'hui dans cette ville. Cette attaque meurtrière contre une patrouille de police a jeté l'émoi sur les citoyens de la région, qui ont décidé d'organiser une manifestation pour rejeter le terrorisme islamiste et réclamer plus de sécurité dans la région. Une réunion s'est tenue hier dans cette ville pour lancer l'appel à une marche populaire ainsi qu'à une grève générale dans la localité. Lors de la réunion, les présents ont exprimé leur soutien aux familles des policiers que la barbarie terroriste a emportés. L'une des trois victimes a été enterrée jeudi, le jour de l'Aïd, dans la localité d'Aït Oumalou (daïra de Tizi Rached). Les deux autres policiers assassinés sont originaires des wilayas de Béjaïa et de Batna, indique-t-on. Excédés par la fréquence des attentats dans cette localité, les citoyens d'Azeffoun s'indignent et condamnent toute forme de violence et de terrorisme. A noter qu'à la fin du Ramadhan, une attaque terroriste avait ciblé le siège de la sûreté de daïra en usant de mortier artisanal, causant un blessé parmi les éléments de la police. De nombreux attentats à la bombe ont également été perpétrés l'année dernière contre les éléments de la Marine nationale, sur la route de leur caserne, à Aït Ailam, ayant coûté la vie à deux gardes-côtes.   La population locale est décidée à rompre ce cycle d'attentats terroristes qui a transformé la région en fief des groupes armés. Les citoyens entendent, à travers les actions décidées, rejeter clairement le terrorisme islamiste en le condamnant publiquement. Ce sera le message de la marche populaire prévue aujourd'hui. «Nous ne pouvons pas rester silencieux devant ce qui se passe. Il n'y a pas de place à l'indifférence lorsque le terrorisme agresse toute la société et déstabilise la région», a déclaré un citoyen ayant participé à la réunion d'hier. Aujourd'hui, il est donc décidé d'une grève générale (fermeture de tous les commerces) à Azeffoun et d'une marche de l'APC jusqu'au siège de la daïra, où sera lue une déclaration dénonçant le terrorisme et la violence sous toutes ses formes.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

terrorisme

AFP

Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme

Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme

Attentat

Un Tunisien recherché dans l'attaque du marché de Noël de Berlin

Un Tunisien recherché dans l'attaque du marché de Noël de Berlin

Egypte

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir