mis à jour le

la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM) se lance dans la lutte contre l'islamophobie dont sont victimes les musulmans en France et en Europe. Cette association qui a vu le jour il y a de cela trois semaines regroupe pas moins de 120 avocats établis en France et au Maghreb. Sa mission consiste à lutter juridiquement contre les actes islamophobes  dont sont victimes régulièrement les ressortissants musulmans établis en France et dans cinq autres pays européens, à savoir la Suisse, Belgique, Angleterre, Allemagne et en Espagne.

Et en trois semaines d'existence, la LDJM fait déjà parler d'elle. Lancé par le célèbre avocat, Karim Achoui, en compagnie de Farid Belkacemi, cette association a commencé par prendre en charge 20 affaires judiciaires qui sont en cours. 20 affaires dans lesquelles des musulmans ont été victimes d'agressions, de discriminations ou de stigmatisations juste parce qu'ils sont de confession musulmane, a révélé Karim Achoui dans une déclaration recueillie par Algérie-Focus. Joint par téléphone, notre interlocuteur que la LDJM se bat pour une cause légitime, à savoir la défense des droits des musulmans tels qu'ils sont définis par la juridiction française et européenne. Et c'est dans ce sens que la LDJM a pris la défense d'un jeune adolescent de 14 ans qui a été victime de tirs de flash-ball  lors des manifestations de Trappes, dans les Yvelines en France. Grièvement blessé, le jeune garçon a perdu un ½il. Une plainte a été déposée contre des fonctionnaires de la police française et le ministre de l'Intérieur français, Manuel Valls, pourrait être aussi mis en cause prochainement si cette procédure judiciaire évolue dans le sens souhaité par la LDJM, nous apprend encore Karim Achoui.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
L'invité de la Grande édition - Karim Achoui

Le collectif d'avocats qu'il dirige a également entamé une action judiciaire à l'encontre de la loi 1912, qui accorde au ministère de l'Intérieur français la fonction de ministre des cultes, alors que la loi de 1905 exige la séparation du politique et du religieux. D'autres combats sont, et seront, menés par la LDJM, dont la naissance a été bénéficié d'un large appui populaire en France. Preuve en est, la page Facebook de la LDJM a enregistré d'ores et déjà 250 mille visiteurs. A la tête de cette association, Karim Achoui espère que les actions qui seront enclenchées permettront de "modifier le comportement islamophobe par le voie judiciaire en France et à travers toute l'Europe", a-t-il indiqué à Algérie-Focus. Pour l'heure, de grands noms de la scène politique française soutiennent aussi cette initiative, à l'image de Roland Dumas, avocat lui aussi,  qui a été plusieurs fois ministre, des Relations extérieures de 1984 à 1986 et des Affaires étrangères de 1988 à 1993.

Face aux détracteurs de la LDJM, Karim Achoui assume haut et fort ses opinions. Il se définit comme "communautariste" et n'éprouve aucune gêne à développer son argumentaire pour expliquer sa position. "Oui, je suis communautariste. Le communautarisme, ce n'est pas un concept rétrograde. Le communautarisme, ce sont les revendications culturelles et politiques d'un groupe minoritaire. Les musulmans forment un groupe minoritaire en France", nous a-t-il expliqué en affirmant que "la France est un pays islamophobe. C'est une réalité et il est temps de se réveiller". Karim Achoui, avec d'autres compagnons,  travaille pour mettre en place le Haut comité de l'Islam en Europe. Un autre projet ambitieux qui devra accompagner la communauté musulmane à apprendre à se défendre contre ses "bourreaux". Mais en attendant, un long chemin attend la LDJM.

The post « La France est un pays islamophobe. Il faut se réveiller » appeared first on Algérie Focus.

France

AFP

La France prête

La France prête

AFP

Niamey:

Niamey:

AFP

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

pays

AFP

Kenya: Uhuru Kenyatta investi président d'un pays divisé

Kenya: Uhuru Kenyatta investi président d'un pays divisé

AFP

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

AFP

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays