mis à jour le

Ben Jaâfar à pied d’oeuvre pour sauver la tête d’Ali Laârayedh

Après les rencontres du samedi 10 août entre Mustapha Ben Jaâfar ,président de l’Assemblée Constituante et président du parti Ettakattol , avec Béji Caïd Essebsi, président du parti d’opposition « Nidaa Tounes » ,Ahmed Mestiri et Ahmed Ben Salah anciens ministres de Bourguiba , nous avons contacté Mr Mohamed Bannour ,porte parole d’Ettakattol , pour nous informer sur le contenu des entretiens du chef de son parti avec les figures politiques sus-cités
Mohamed Bannour nous a précisé que les entretiens ont tourné autour de la grave crise politique que traverse la Tunisie depuis l’assassinat du leader de l’opposition Mohamed Brahmi et la montée du terrorisme à Jbel Châambi
Il nous a précisé que Ben Jaâfar a insisté sur le nécessité d’arriver à un consensus entre les différents courants politiques .
A la question « Ettakattol appelle-t-il à un nouveau gouvernement de salut public formé de technocrates? »
Bannour a précisé qu’Ettakattol appelle à un gouvernement d’Union nationale élargi à d’autres parti.
A la question  » Ben Jaâfar est-il pour de départ de l’islamiste d’Ennahdha ,Ali Laârayed ,du poste de chef de gouvernement provisoire ? »
Bannour a répondu et précisé « que Ben Jaâfar ne tient pas au départ de Laârayedh et qu’il ne trouve aucun problème à ce qu’il continue son travail à la tête du prochain gouvernement » .l’essentiel a ajoutéé Bannour « est de trouver un compromis ».
Il faut rappeler que l’opposition ,les centrales syndicales UGTT et patronales UTICA ont appelé à la chute de tout le gouvernement provisoire , Laârayedh  , et appellent à un gouvernement de salut national réduit , formé seulement de technocrates sans appartenance à aucun parti .
Ksibi absattar