mis à jour le

Mali : démarrage de la journée électorale

 Le vote du second tour de l'élection présidentielle du 11 août a débuté à Bamako, a constaté l’AMAP. Dans plusieurs centres, les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures comme prévu. Malgré la pluie dans certains quartiers de la ville. L'ouest et le nord de la capitale sont arrosés depuis tôt le matin par une pluie abondante qui menace de perturber l'organisation et doucher l'enthousiasme de bien des électeurs.

Dans de nombreux centres de vote, la mobilisation est en deçà de celle du premier tour. Assiste-t-on au retour des vieux démons de l'abstentionnisme qui règnent sur la démocratie malienne depuis 20 ans ? C'est trop tôt pour répondre par l'affirmative puisque la journée électorale ne fait que commencer. Pour le premier tour, le taux de participation avait atteint le niveau historique de plus de 49%.

Un peu moins de 7 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour cette élection présidentielle. Ils doivent départager les finalistes Ibrahim Boubacar Keita qui est arrivé en tête du premier tour avec 39,7% et Soumaïla Cissé qui a obtenu 19.7%. Entre les deux tours, le candidat arrivé en tête a reçu le soutien d'une vingtaine de candidats recalés dès le premier round. Quant à Soumaïla Cissé, il a le soutien de Modibo Sidibé, l'ancien Premier ministre, arrivé 4è au premier tour. Il peut compter aussi sur une partie de l'Adema dont le candidat Dramane Dembélé, 3è au premier tour, a choisi Ibrahim Boubacar Keita, contre l'avis de la direction de son parti.

En ce qui concerne l'observation du scrutin, en plus de la société civile malienne, fortement mobilisée, il y a les observateurs de l'Union européenne, emmenés par le Belge Louis Michel, ceux de l'Union africaine dirigés par l'ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo et ceux de la Cedeao avec à leur tête l'ancien président ghanéen John Kuffor.

Les bureaux de vote fermeront leurs portes à 18 heures.

B. TOURE

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'