mis à jour le

Reboisement tous azimuts au Faso : Attention aux opérations de blanchiment !

Ces temps-ci, s'il y a un domaine dans lequel la citoyenneté de bon nombre d'organisations ou de Burkinabè semble le plus s'exprimer, et même de façon ostentatoire, c'est bien celui de la plantation de plants d'arbres : Structures étatiques, associations, organisations de la société civile, sociétés minières, leaders, bref, les acteurs sont de plus en plus nombreux à occuper le terrain ; chacun y allant de son initiative.

Ainsi pour la campagne de reforestation 2012 au Burkina Faso, ce sont au total 7 millions de plants qui ont été mis en terre sur une superficie estimée à 9 325 ha. Ces chiffres ont été livrés au cours d'un atelier bilan tenu le 21 juin 2013 à Ouagadougou. Cette année encore, les différents acteurs vont certainement en faire autant, sinon plus.

A priori, l'on ne peut, dans un pays comme le Faso en proie depuis des décennies à une désertification inquiétante, que se féliciter de ces opérations de reboisement tous azimuts. Mais, le problème, c'est qu'une bonne partie des plants mis en terre périssent généralement avant même la saison pluvieuse suivante, faute d'entretien adéquats des plants. Et quand les phénomènes de divagation des animaux et des feux s'en mêlent, le désastre n'est pas loin. Mais, au-delà de ces facteurs qui limitent l'impact des opérations de reboisement sur le terrain, il faut ajouter aussi le problème de sincérité de certains acteurs.

L'écocitoyenneté, un comportement quotidien

La plantation d'arbres est loin d'être une opération mécanique, surtout dans un pays peu arrosé comme le nôtre. Il ne suffit pas de planter le plant pour qu'il survive. Un travail de suivi et d'entretien est nécessaire sur plusieurs mois, sur plusieurs années. Malheureusement, peu d'initiateurs intègrent cette donnée élémentaire dans leur démarche. Généralement, ce qui intéresse la plupart d'entre eux, ce sont les actions d'éclat destinées à amuser la galerie et à faire croire à l'opinion qu'ils sont éco-citoyens. L'écocitoyenneté n'est pas une action ponctuelle, encore moins un mot, mais un comportement au quotidien en faveur de la protection de l'environnement.

Cette attitude incompréhensible de certains organisateurs de campagnes de reboisement, le ministre de l'Environnement et du Développement durable l'a relevée à sa façon lors de l'atelier du 21 juin dernier. « Je me suis rendu compte que les opérations de reboisement constituaient souvent du folklore et de la comédie (...) Depuis plusieurs années nous plantons des millions de plans avec des taux de réussite maigres », a-t-il noté à juste titre.

Et d'ajouter : « Nous allons quitter le stade de la quantité et nous concentrer désormais sur la qualité. Pour planter il y a des règles à respecter ». Vivement que la rigueur soit respectée dans ces opérations de reboisement qui, chez certains s'apparentent visiblement à des actions de blanchiment écologique ! Car, ce n'est que de cette façon que l'on pourra véritablement freiner un tant soit peu l'avancée du désert dans notre pays.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

reboisement

L'Indépendant

Campagne nationale de reboisement : Un folklore au mépris de la nature

Campagne nationale de reboisement : Un folklore au mépris de la nature

Nabil

Reboisement : folklore ou volonté réelle de protéger l'environnement ?

Reboisement : folklore ou volonté réelle de protéger l'environnement ?

Nabil

Reboisement : L'opération 1000 plants par ministère et par institution lancée

Reboisement : L'opération 1000 plants par ministère et par institution lancée

Faso

AFP

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

AFP

CAN-2017: le Burkina Faso et la RDC ont leurs billets pour le Gabon

CAN-2017: le Burkina Faso et la RDC ont leurs billets pour le Gabon

AFP

Mali: saisie de deux tonnes de cannabis en provenance du Burkina Faso

Mali: saisie de deux tonnes de cannabis en provenance du Burkina Faso

blanchiment

AFP

Nigeria: un juge accusé de blanchiment d'argent

Nigeria: un juge accusé de blanchiment d'argent

AFP

Nigeria: l'ex-conseiller

Nigeria: l'ex-conseiller

MAP

GAFI: Le Maroc améliore son classement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

GAFI: Le Maroc améliore son classement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux