mis à jour le

Présidentielle au Mali: éviter les problèmes du premier tour

Le second tour de la présidentielle au Mali, ce dimanche 11 août, doit mettre fin à une transition politique d'un an et demi et rétablir l'ordre constitutionnel après le putsch de mars 2012. Près de 7 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour départager les deux candidats. Au premier tour de nombreux problèmes d'organisation avaient empêché des électeurs de voter. Quelles réponses ont été apportées pour ce second tour?

Lors du premier tour, beaucoup d'électeurs ont déambulé des heures durant, sans jamais trouver où ils devaient voter. Un service d'information par SMS avait été mis en place, mais il s'était retrouvé saturé par le nombre de demandes. Le système a été revu, comme l'explique le Général Sangaré, délégué général aux élections du Mali : « Cette fois-ci, nous avons pu trouver la solution avec les opérateurs téléphoniques et nous pensons que le système va fonctionner et, surtout, que la plupart des électeurs ont déjà pu identifier leur lieu et leur bureau de vote. »

Une autre solution a été mise en place, pour permettre aux électeurs de trouver leur bureau : des agents, placés dans les bureaux de vote. Ces agents, au nombre de 370, n'avaient pas été maintenus dans les bureaux de vote, lors du jour du scrutin du premier tour, explique le général Sangaré, « mais, cette fois-ci, ils seront maintenus pendant toute la journée », assure-t-il.

Eviter l'élimination des suffrages

Autre problème qui a émergé lors du premier tour du scrutin : les près de 390 000 bulletins nuls. Beaucoup de Maliens n'avaient pas su s'y prendre pour voter correctement. « Cette fois-ci, d'abord, il n'y a que deux candidats sur le bulletin de vote. Le choix est beaucoup plus facile », souligne le général Sangaré. « Avec toutes les informations qui ont été données, les émissions, qui sont passées dans les différentes langues nationales, je pense que les électeurs seront suffisamment informés pour mieux voter et éviter l'élimination de leur suffrage », juge-t-il.

Enfin, contre les tentatives de fraude, les listes d'émargement ont été sécurisées avec l'apposition d'un nouveau sigle en théorie infalsifiable.

Rfi.fr

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

présidentielle

AFP

Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle

Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle

AFP

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

AFP

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir