mis à jour le

2EME tour de la présidentielle : Les amis de Yacouba Traoré mettent les bouchées doubles

Décidément, le club des amis de Yacouba Traoré et son infatigable parrain  n'ont vraisemblablement pas l'intention de banaliser ce deuxième tour de l'élection présidentielle de ce dimanche, qui pointe petit à petit le nez.

 

A cet effet, un grand meeting d'informations et de sensibilisation a été organisé le mercredi dernier dans l'après midi, au siège du club sis à Baco-djicoroni, à l'intention des militants, sympathisants et simples bons citoyens de ce pays. Objectif : entretenir ses bases sur les défis et les enjeux de l'échéance du 11 août prochain qui s'annonce très décisive pour une belle victoire sans ambages de leur mentor IBK. La grandeur de l'événement, l'importance des messages véhiculés et l'enthousiasme de l'assistance ont donné la preuve des certitudes que les uns et les autres ont, sur les chances du président IBK cette année.

 

En plantant le décor de cette grandiose cérémonie, le premier vice-président de  la coordination des clubs des amis de Yacouba Traoré, le bouillant Oumar N'Diaye dit Barou, a d'abord tenu à remercier tous ceux qui se sont déplacés  pour aller voter IBK le 28 juillet dernier. « En votant pour IBK, vous avez fait preuve de patriotisme et de citoyenneté. Notre pays a besoin aujourd'hui d'un homme fort, puissant et engagé qui puisse nous sortir de ce pétrin. Et IBK, je le  pense, est cet homme que nous cherchons depuis »; c'est par cette précision de taille que Barou a bien voulu introduire son intervention liminaire. Toujours dans la même logique, le vice président N'Diaye admettra  qu'une bataille a été gagnée et non la guerre. Pour ce faire, il a exhorté tous les militants,  sympathisants et citoyens, tout court, se souciant du devenir de ce grand pays, le Mali, blessé jusque dans son orgueil, de sortir massivement une fois encore le dimanche 11 août prochain afin de concrétiser la victoire de Kankélétigui; ainsi qu'on aime l'appeler.

Même son de cloche du côté du président de la coordination des clubs, Mahamane Dembélé. Lui a voulu toutefois mettre en garde l'assistance sur certains points. « Attention les amis, il est hors de question que vous vous relâchiez ou bien que vous baissiez les bras. En politique, il n'ya pas de logique et les choses peuvent changer très vite », a laissé entendre le président Dembélé. Puis d'enchainer son propos par un appel pressent à l'endroit toujours des fidèles du club : « nous  devons déployer le maximum d'efforts pour toujours maintenir la situation (les tendances) à notre faveur », a-t-il enfin confié.

 

De quoi réjouir le parrain du club, yacouba Traoré, qui s'est donné tout le temps nécessaire pour parler des qualités indélébiles du président IBK dans le passé, ce  qui fait de lui aujourd'hui le choix de tout un peuple en détresse, du fait de l'accélération d'événements douloureux dans le pays, ces derrières années. Selon lui, seul cet homme peut nous amener à bon port par son sens élevé du  patriotisme et de toutes sortes de sacrifices qu'il est prêt à consentir pour la mère-patrie, le grand Mali. Comme si cela ne suffisait pas, il évoque un certain passé glorieux d'IBK qui le met un cran au dessus de n'importe quel candidat  à  la magistrature suprême de notre pays. Pour preuve, il note par exemple que  lorsqu'on le (IBK) nommait pour la première fois premier ministre du Mali, en 1994, le pays était exactement en ébullition au même degré que maintenant. Une situation qui a vu le départ de deux premiers ministres à l'espace de 18 mois. A l'époque, reconnaîtra-t-il, IBK a pu redresser et stabiliser le pays. Ce n'est pas tout. En 2006, toujours selon le parrain Yacouba Traoré, IBK a désapprouvé  en vain, la signature de l'accord d'Alger, sans jamais être écouté par les autorités  compétentes de l'époque. Il a eu à faire cette confidence triste; à savoir que son  refus d'alors, il l'assimile au chien qui aboie pour alerter et la caravane qui  continuait paisiblement son chemin. « La suite est connue de tous. L'histoire lui a malheureusement donné raison. Toute la partie nord de notre pays a été occupée par des bandits armées et des terroristes illuminés, pendant des mois », a-t-il toutefois déploré.

C'est pourquoi, sans ambigüité, il a, pour conclure son intervention, demandé à toute l'assistance de voter IBK pour l'honneur et la dignité du Mali et une sortie très rapide de la profonde crise qui le secoue.

Cependant, il faut rappeler la prestation des « Donsos » de la commune V, l'équipe « Baroni » de la radio Liberté et certains artistes de renom, notamment Djenèba seck et autres, qui étaient là pour apporter une touche particulière à la cérémonie.

Drasco 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Présidentielle en Gambie: avance réduite pour le vainqueur Barrow

Présidentielle en Gambie: avance réduite pour le vainqueur Barrow

AFP

Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle

Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle

AFP

Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle

Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle

amis

AFP

Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis

Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis

Rodolph TOMEGAH

Yaya Touré :

Yaya Touré :

Roger ADZAFO

Roger Milla :

Roger Milla :

Yacouba

Actualités

Yacouba Ouédraogo, ministre des Sports et des Loisirs : "On pouvait jouer contre l'Algérie, mais pas contre l'arbitre"

Yacouba Ouédraogo, ministre des Sports et des Loisirs : "On pouvait jouer contre l'Algérie, mais pas contre l'arbitre"

Benoit DOSSEH

Top 14 : la vidéo du premier essai de Yacouba Camara avec Toulouse

Top 14 : la vidéo du premier essai de Yacouba Camara avec Toulouse

Franck OROCOTI

US Bitam : Le Gabonais Yacouba peut signer au Club Africain

US Bitam : Le Gabonais Yacouba peut signer au Club Africain