mis à jour le

Don de l'UNFPA au ministère de la Santé : Le Plan de relance de la planification familiale en route

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a remis, ce mercredi 7 août, deux pick-ups, huit motos et un générateur au ministère de la Santé burkinabè. Lequel, représenté ce jour par sa Directrice Générale Djénéba Sanou Ouédraogo, a à son tour fait don de ce matériel à deux organisations non-gouvernementales (ONG) expertes dans la mise en place des équipes mobiles de planification familiale : l'Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBF) et Marie Stop International.

« Ce don s'inscrit dans le cadre de l'appui de l'UNFPA au ministère de la Santé et ses partenaires, en l'occurrence deux ONG partenaires dans la mise en ½uvre du Plan de relance de la planification familiale », explique Mamadou Kampé, représentant de l'UNFPA. La Directrice Générale de la Santé rappelle en effet que « le Burkina Faso s'est doté d'un plan de relance de la planification familiale face à deux enjeux, deux impératifs : d'abord l'impératif démographique, [car] l'indice synthétique de fécondité reste à un niveau élevé avec six enfants par femme, et également des impératifs sanitaires, face à une mortalité maternelle et néo-natale qui reste élevée ».

Mme. Ouédraogo souligne par ailleurs, dans le cadre de ce Plan de relance, un « focus sur un certain nombre de stratégies, telle que la stratégie mobile d'offre de soins aux populations péri-urbaines et aux populations rurales ». Aussi les véhicules remis par l'UNFPA serviront-ils cette stratégie, que M. Kampé juge « porteuse ». « Il s'agit, à travers ces équipes mobiles, de pouvoir aller offrir des services de planification familiale de qualité au profit des populations les plus éloignées ou d'accès difficile », souligne-t-il.

Lors de la cérémonie de remise du matériel, par l'UNFPA au ministère de la Santé d'abord, puis à l'ABBF et l'ONG Marie Stop International ensuite, la Directrice Générale de la Santé a tenu à « remercier le représentant au Burkina Faso de l'UNFPA pour son accompagnement pour améliorer la santé ». Elle a ensuite « félicité les bénéficiaires » de ce don, les appelant « à en faire bon usage » et ainsi contribuer à « l'atteinte de l'objectif de 25% du Plan de relance en 2015 ».

Un objectif « ambitieux », reconnait-elle, « mais nous nous donnons tous les moyens d'y arriver », affirme Djénéba Sanou Ouédraogo. Et de poursuivre : « Ce que nous avons vu ce soir c'est une contribution, une fois de plus, de l'UNFPA à l'atteinte de cet objectif-là ».

Jessica Rat

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

don

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram

Scandale

Israël et le scandale du don de sang refusé

Israël et le scandale du don de sang refusé

santé

AFP

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique

Santé

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Santé

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

route

AFP

Migrants: la dangereuse route d'Espagne

Migrants: la dangereuse route d'Espagne

AFP

Centrafrique: 77 morts dans un accident de la route

Centrafrique: 77 morts dans un accident de la route

AFP

Kenya: quatre morts dans un nouvel attentat

Kenya: quatre morts dans un nouvel attentat