mis à jour le

Al Amine en croisade contre "les mauvaises paroles" et "les querelles injustifiées".

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, porte-parole du Khalife général des tidjanes, a appelé vendredi ses compatriotes à bannir "les mauvaises paroles sur la place publique et les querelles injustifiées".

Al Amine a prêché "le retour à Dieu" et déconseillé le gain facile aux fidèles.

Dans son sermon à l'occasion de la prière de Korité, il a appelé ses compatriotes à se mettre au travail "dans la discipline". Il souhaite que la paix dure au Sénégal et que le dialogue soit "permanent" à tous les niveaux.

En présence du gouverneur de la région de Thiès, Mohamed Fall, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine a aussi formulé des prières pour la stabilité en Casamance (Sud) et appelé "tous les fils du Sénégal à s'investir dans le retour définitif de la paix" dans la partie méridionale du pays, devenu un foyer d'insécurité depuis une trentaine d'années.

Serigne Abdoul Aziz Sy a souhaité au Sénégal "un bon hivernage, sans inondations".

L'imam de la grande mosquée de Tivaouane, Serigne Moussa Diop, a dit que l'homosexualité devait être combattue "par tous les Sénégalais, de manière vigoureuse, comme l'alcoolisme et la corruption". Il a recommandé aux citoyens "le respect de l'autorité".

La majorité de la communauté musulmane sénégalaise célèbre vendredi l'Aïd-el Fitr ou Korité, fête marquant la fin du mois de jeûne ou ramadan. Cette majorité s'aligne ainsi sur la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CNCCL).

La Coordination des musulmans de Dakar (CMD) a, elle, célébré la Korité jeudi. Ses membres avaient entamé le jeûne le 9 juillet dernier, soit un jour avant l'écrasante majorité de la communauté musulmane sénégalaise.

Aps

al

AFP

Ligue des champions: le stade envahi, Al Ahly annule son entraînement

Ligue des champions: le stade envahi, Al Ahly annule son entraînement

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

AFP

Centrafrique: aux confins du pays, le  "président" Al Khatim règne en maître absolu

Centrafrique: aux confins du pays, le "président" Al Khatim règne en maître absolu