mis à jour le

Togo: 700 kg d'ivoire saisis par la police à Lome

La police togolaise a saisi mardi à Lomé une 700 kilos d'ivoire, a indiqué jeudi à l'AFP le ministre de l'environnement et des ressources forestières Mme Dédé Ahoéfa Ekoué.

"La brigade anti-drogue a saisi mardi dernier dans une boutique à Lomé 700 kg d'ivoire appartenant à un togolais, âgé de 58 ans. Ce dernier a été arrêté", a déclaré Mme Ekoué.

"Nous n'avons pas encore toutes les informations sur le pays de provenance de cette quantité d'ivoire. Nous savons qu'il y a aujourd'hui plusieurs réseaux, mais les enquêtes sont actuellement en cours pour savoir si ce togolais appartient à l'un des réseaux, car c'est la première grande saisie opérée par le Togo", a-t-elle indiqué.

"Nous pensons qu'il est aujourd'hui urgent d'apporter une réponse internationale vigoureuse et concertée pour mener la lutte contre ce trafic", a ajouté la ministre.

Selon la police togolaise, quelque 116 cornes d'ivoire ont été saisies en 2011.

Le commerce international de l'ivoire a été interdit en 1989 par la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES).

Mais le trafic a pris de l'ampleur ces dernières années en raison d'une forte demande au Moyen-Orient et en Asie où les défenses d'éléphants sont utilisées dans la fabrication d'objets décoratifs et en médecine traditionnelle.

Plus de 25.000 éléphants d'Afrique ont été victimes de braconnages en 2012, selon les estimations de la CITES.

AFP

Ses derniers articles: RDC: heurts  Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram  Viols d'humanitaires 

police

AFP

Maroc: la police disperse les rassemblements

Maroc: la police disperse les rassemblements

AFP

RDC: Kabila dote la police congolaise d’un nouveau commandement

RDC: Kabila dote la police congolaise d’un nouveau commandement

AFP

Zimbabwe: la police réprime brutalement une manifestation d'opposants

Zimbabwe: la police réprime brutalement une manifestation d'opposants

Lomé

AFP

La tension persiste sur le campus de Lomé malgré la libération d'étudiants

La tension persiste sur le campus de Lomé malgré la libération d'étudiants

AFP

Togo: un journaliste molesté par des gendarmes

Togo: un journaliste molesté par des gendarmes

AFP

L'Union Africaine réunie

L'Union Africaine réunie