mis à jour le

Tunisie : Il est urgent de faire le vide institutionnel

Par Zakaria Bouker
La plaisanterie de très mauvaise haleine tourne au vin gâché .

. Le foutoir d'une prison nigériane surpeuplée que traverse ce gouvernement en état d'ébriété a assez duré.

Un peu de sérieux !

La majorité des 89 voyous islamistes nahdhaouis -excusez le pléonasme- à l'Anc n'ont jamais rédigé un rapport de leur vie. Leur demander de préparer une constitution relève de l'ionosphère pour 89 poux qui ont perdu la moitié de leurs pattes dans le combat des idées.

Continuer sur la même route de Tachkent pour atteindre l'adresse du voisin de palier c'est pratiquement un raccourci qui peut attendre que l'enfer gèle.

Ghannouchi le sans-papiers, officiels s'entend, nous enjoint urgemment d'attendre. D'attendre encore. Et encore. Et ré encore.

Il y a des limites à l'encore. Il y a des lignes rouges aux lignes rouges

On a expliqué en long et en diagonale que les arguments de cette histoire d'ogre du vide et des ministres qui ont besoin d'un an pour connaitre les dossiers c'est du jus de palmier fermenté.

Ce genre d'arguments, il fallait l'opposer le 23 octobre 2011 au nouveau gouvernement non seulement totalement nouveau mais totalement hors du temps et de la géographie.

Il faudra encore le faire sortir un jour, si par un malheureux hasard commandé depuis Washington (siège du consortium bancaire de la fraterie), l'internationale islamiste venait de nouveau à acheter le pouvoir.

De quoi s'agit-il ?

Mutsubishi emploie à elle seule l'ensemble de la population active de la Tunisie. Son budget est 3 fois plus important. et son PDG gère cet empire très souvent pendant ses repas.

Gérer la Tunisie est aussi complexe que s'interdire de rouler dans un sens interdit.

Il suffit de ne pas rejoindre son ministère pour ne pas faire de gros dégâts.

Il suffit de se taire pour ne pas sortir des communiqués qui révoltent les acteurs économiques.

Il suffit de bien s'habiller.

Il suffit de ne pas répondre « alla hou » Akbar quand on demande l'heure d'arrivée d'un bateau. Il suffit de ne pas chercher dans les hadiths douteux comment ajuster la croissance à l'investissement. Cela relève d'une autre science moins céleste.

Nous avons vu un ministre des transport exhiber ses protubérances corporelles dans un mouvement d'ensemble avec un vague rapport avec une prière collective, dans son bureau mal orienté, alors que le transport des phosphates est bloqué pour cause d’avarie intellectuelle.

Les exemples fusent.

Trois ministres de l'islam l'un pour la zeitouna l'autre pour la fatwa et le dernier pour faire le chef d'orchestre occupent les conseils inter ministériels ...

Parfois le nettoyage par le vide est plus efficace que les plus belles théories en nano construction les plus achevées.

Soyons sérieux !

22 mois de dégâts c'est réversible. Il suffit de retirer la religion des dossiers d'investissement ou du système de santé ...

Mais 22 mois et un jour de dégâts ça casse la machine économique et ça rend le paiement des salaires compromis. On appelle ça la banque route.

Il est urgent des mettre le bâton aux arrêts pour haute trahison et de laisser la nature faire son travail de réhabilitation.

Cela n'a besoin que d'une chose : faire le vide institutionnel sans délai. La nature se chargera de le combler instantanément et .....DURABLEMENT ...

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Tunisie

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

La Tunisie commémore

La Tunisie commémore