SlateAfrique

mis à jour le

L'Afrique n'est pas près de jeter le masque

Si en Occident le masque est un accessoire que l’on voit surtout dans les carnavals, il joue un rôle fondamental en Afrique.

Le magazine Decroncrete a voulu se pencher sur ce fait de société qui touche encore de nombreux pays du continent. A l’heure où les religions (notamment l'islam et le christianisme) pèsent de tout leur poids sur la société, certaines pratiques laïques associées au masque perdurent.

Dans certaines ethnies il est un élément de la vie quotidienne. On apprend par exemple que chez les Dan, les masques Glewa ont des fonctions juridiques, comme l'explique l'historien de l'art Okeke-Agulu:

«Les masques sont des agents de coercition qui mettent en application la loi.»

Les masques peuvent aussi avoir une fonction dans le parcours personnel d’un homme. En effet, dans la tribu des Lega les enfants portent des masques Lukwakongo lors des rites d’initiation. La confection de ces objets diffère selon les tribus, et les matériaux utilisés sont très variés.

Le masque est aussi des événements culturels, puisque des bals masqués sont organisés dans certaines régions d'Afrique. A l’est du Nigeria, tous les marchés sont fermés durant ce genre de manifestation.

Le masque, au cœur de la société africaine, a encore de beaux jours devant lui.

Lu sur Deconcrete

Maske by Phyllis Galembo, via Stephen Kasher Gallery, Tang Museum, DUST