mis à jour le

La CIA considère que la chute de Bachar représente une menace sérieuse pour la sécurité des Etats-Unis

L’éventuelle chute du régime du président syrien Bachar el-Assad représente une menace sérieuse pour la sécurité des Etats-Unis, a déclaré dans une interview à The Wall Street Journal Michael Morell, directeur adjoint de la CIA.

« Michael Morell dit que le risque consiste en ce que le gouvernement syrien actuel, qui possède des arsenaux chimiques et d’autres armements avancés, tombera et le pays deviendra un foyer de terrorisme », écrit le journal.

Si ce scénario se réalise, la nébuleuse terroriste Al-Qaïda s’imposera dans la région, ce qui créera des inquiétudes supplémentaires aux Etats-Unis.

« Si nous n’exerçons pas des pressions sur eux (terroristes, ndlr), ils reprendront des forces », a expliqué le responsable US, cité par la source.

Obama et Erdogan préoccupés

Le président US Barack Obama et le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan se sont déclarés préoccupés par la présence de combattants radicaux étrangers en Syrie, a fait savoir la Maison Blanche dans un communiqué.

« Le président et le premier ministre discuté des dangers constitués par les extrémistes étrangers en Syrie et ont convenu de l’importance de soutenir l’opposition syrienne unifiée », lit-on dans le document.

Auparavant, l’administration Obama s’est déclarée disposée à fournir un soutien militaire à l’opposition syrienne. Or, selon plusieurs médias américains, Washington se limite pour le moment à livrer des armes légères aux combattants anti-Assad. Dans le même temps, de nombreux observateurs prétendent que Washington est préoccupé par la radicalisation de l’opposition syrienne et par la présence de terroristes étrangers dans ses rangs.

La présence de terroristes étrangers parmi les anti-Assad est régulièrement signalée par le gouvernement de Damas. Pour leur part, les Etats-Unis estiment que le président syrien Bachar el-Assad a perdu toute légitimité et doit démissionner de son poste. Washington se prononce également en faveur de l’organisation de la conférence dite Genève-2 qui devrait réunir des représentants du régime et de l’opposition syriens en vue de former un gouvernement de transition dans le pays déchiré depuis plus de deux ans par un conflit meurtrier.

Bachar n’est pas mort

Afin de démentir les rumeurs annonçant une attaque contre le convoi présidentiel, la télévision syrienne a montré des images du président Bachar el-Assad en train de prier dans une mosquée, annoncent ce jeudi les médias occidentaux.

Auparavant, certains médias avaient annoncé, se référant à l’opposition armée, que le convoi de voitures dont celle du président Bachar el-Assad, avait été attaqué lorsqu’il se rendait à une mosquée à Damas, sans toutefois préciser les détails.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

CIA

AFP

Un agent de la CIA affirme avoir contribué

Un agent de la CIA affirme avoir contribué

GuinéeLeaks

Guinée: un coup d'Etat en marche?

Guinée: un coup d'Etat en marche?

satarbf

C’est la CIA qui a alerté Ben Jeddou sur l’assassinat de Mohamed Brahmi

C’est la CIA qui a alerté Ben Jeddou sur l’assassinat de Mohamed Brahmi

menace

AFP

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

AFP

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

AFP

Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise

Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise

sécurité

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

AFP

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

AFP

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires