mis à jour le

Poster de Barack Obama affublé d’une barbe. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Poster de Barack Obama affublé d’une barbe. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

«Les discours anti-américains existent dans tout le monde arabe»

Les slogans anti-américain sont présents dans tout le monde arabe, même chez des pays alliés des Etats-unis comme l'Egypte ou l'Arabie Saoudite.

En cette fin de ramadan, l’avenir de l’Egypte demeure toujours incertain. Des émissaires européens et américains se succèdent dans la capitale égyptienne pour amener les deux parties à davantage de concessions. Mais cette médiation internationale est pour le moment un échec: mercredi 7 août, le pouvoir intérimaire a demandé aux partisans du président islamiste Mohammed Morsi de se disperser «rapidement» sur les deux places du Caire qu’ils occupent, menaçant de les déloger par la force.

Les chancelleries internationales semblent ne pas avoir d’impact sur la trajectoire du bateau égyptien, à la dérive depuis le 3 juillet dernier, date à laquelle le président islamiste Mohammed Morsi a été déposé par l’armée égyptienne. A cela, s’ajoutent les manifestations et les diatribes anti-américaines qui pullulent dans la rue et les médias égyptiens. Mais cela est-il suffisant pour parler de remise en question du couple Egypte-Etats-unis dans la région? Faut-il prendre au sérieux les menaces du Congrès américain de suspendre l’aide allouée à l’Egypte?

«Les rapports entre les Etats-unis et l’Egypte peuvent s’effriter dans le détail, mais l’Egypte demeure une pièce clé de la diplomatie américaine, observe Alain Gresh, directeur adjoint du Monde diplomatique. Les piliers de cette relation sont très anciens et n’ont pas été discutés, ni par Hosni Moubarak, ni par le Conseil suprême des forces armées, ni par les Frères musulmans. Il s’agit de la garantie de la paix israélo-arabe et la coopération étroite avec l’armée égyptienne à laquelle les Etats-unies concèdent une enveloppe d’1,3 milliard de dollars. La fin de cette coopération serait contraire à l’armée égyptienne.»

Chronologie interactive

Slogans anti-américain

Cette proximité n’a jamais empêché un antiaméricanisme profond dans la société égyptienne et ce, bien avant l’élection des Frères musulmans en juin 2012. «Les Egyptiens n’aiment pas l’Amérique», résume le journaliste égyptien Bassem Sabry sur le site d’information Al Monitor. Les laïcs et les libéraux reprochent le soutien de l’administration américaine aux Frères musulmans au lendemain de la révolution égyptienne. De leur côté, les Frères musulmans disent avoir été doublement trahis: une première fois sous l’ ère Moubarak quand les Etats-unis soutenaient un régime dictatorial au nom de la lutte contre l’islamisme. Une deuxième fois, le 3 juillet dernier quand l’administration Obama n’a pas condamné le coup d’Etat contre le président Mohammed Morsi. Sur une récente vidéo publiée sur YouTube, on peut voir une jeune femme danser au rythme d’une chanson fustigeant la politique des Etats-unis dans le monde arabe. Le président américain Barack Obama y est présenté comme un défenseur du terrorisme et un fervent soutien des Frères musulmans. Publiée le 30 juillet, la vidéo comptabilise déjà plus de 400 000 vues. « Le sentiment anti-américain est prégnant dans toute la région, même dans un pays allié des Etats-unis comme l’Arabie Saoudite», précise Alain Gresh.

Nadéra Bouazza

 Retrouvez la chronologie interactive

Les autres billets du blog Nouvelles du Caire

Depuis quand brûle-t-on des drapeaux américains?

Nadéra Bouazza

Nadéra Bouazza. Journaliste à Slate Afrique

Ses derniers articles: Dessine-moi un immigré  Une (re)naissance dans la douleur  Pourquoi l'Egypte n'aurait pas dû briser les sit-in pro-Morsi 

blog nouvelles du Caire

Nouvelles du Caire

Les Egyptiens font le gros dos en attendant que ça se passe

Les Egyptiens font le gros dos en attendant que ça se passe

Blog Nouvelles du Caire

Les Frères musulmans oublient qu'ils ont été anti-révolutionnaires

Les Frères musulmans oublient qu'ils ont été anti-révolutionnaires

Egypte

Ni pour les Frères musulmans, ni pour la répression policière

Ni pour les Frères musulmans, ni pour la répression policière

Egypte

AFP

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

AFP

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

AFP

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Africains aux Etats-Unis

Société

Un kit pour retrouver son ancêtre africain

Un kit pour retrouver son ancêtre africain

Santé

Le taux de contamination au sida baisse chez les femmes noires

Le taux de contamination au sida baisse chez les femmes noires