mis à jour le

Après sa visite au QG de Modibo Sidibé, Soumaïla Cissé au siège du Parena hier

« Au Parena,  nous sommes totalement d'accord avec le candidat Soumaïla Cissé qui a dit, vendredi 2 août : que " l'arbre de la participation ne doit pas cacher la forêt de l'impréparation, de la mauvaise organisation et de la fraude", a déclaré le président du Parena, Tiebilé Dramé en recevant le candidat Soumaïla Cissé, hier 6 août 2013 au siège de son parti. C'était en présence de nombreux militants et responsables du parti.

 

Lancement de la campagne du candidat Soumaïla Cissé

Tout en ayant un égal respect pour les 27 patriotes qui ont concouru le 28 juillet et dont nul ne saurait mettre en doute l'attachement au pays, « au Parena, nous pensons très sincèrement qu'au vu des données du 2è tour, Soumaïla Cissé est celui qui est à même de relever les défis auxquels le pays sera confronté au lendemain de l'élection présidentielle. Par conséquent, nous lançons un vibrant appel aux Maliens de l'intérieur et de l'extérieur, aux réfugiés dans les pays voisins de voter massivement pour Soumaïla Cissé, le 11 août », a déclaré le président du Parti pour la renaissance nationale (Parena), Tiébilé Dramé.

 

Au cours de cette cérémonie sobre mais pleine de signification, on notait la présence de plusieurs personnalités dont les anciens ministres Djibril Tangara, Djiguiba Keïta, Amadou Koïta, Fatoumata Siré du Fdr, des militants et sympathisants des deux partis, du Front unis pour la sauvegarde de la démocratie et la République (Fdr). Après l'hymne des deux partis, le président du Parena, Tiébilé Dramé a fait savoir que l'élection présidentielle de 2013 est une élection de sortie de crise. Selon lui, cette élection ne doit pas diviser les Maliens mais de les rassembler. Tiébilé Dramé a souligné que les défis brûlants des  cinq prochaines années sont entre autre : la paix au Nord, la réconciliation des communautés et la Nation, renforcer la cohésion nationale, refaire une armée nationale, républicaine réhabilitée et dont les membres et leurs familles vivent dans des conditions décentes, reconstruire le pays et redémarrer l'économie pour créer la richesse et des emplois, doter le pays d'un système d'éducation et de formation, poser les jalons du Renouveau démocratique en engageant les indispensables réformes institutionnelles, doter le Mali d'un État fort, d'institutions fortes et crédibles. « Au Parena,  nous sommes totalement d'accord avec le candidat Soumaïla Cissé qui a dit, vendredi 2 août : que " l'arbre de la participation ne doit pas cacher la forêt de l'impréparation, de la mauvaise organisation et de la fraude".

 

Le candidat de l'Union pour la république et la démocratie (Urd) n'a pas caché son désir de voire les militants du Parena déterminés à sa cause. « Merci Tiébilé de tenir parole. C'est un acte courageux et responsable. J'ai travaillé avec Tiébilé Dramé dans le même gouvernement, c'est un homme exceptionnel, de foi et de conviction. Le Fdr lui doit beaucoup....Nous avons de l'or dans notre camps car il y'a Dramé, Iba N'Diaye, Bittar, Modibo Sidibé, Amadou Koïta, Fatoumata Siré etc. Ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité. Nous allons réussir, je vous le promets car nous sommes des républicains », a dit Soumaïla Cissé. Le candidat a souhaité une loi de programmation militaire. « Nous ferons en sorte que nous soyons unis et non divisé. Mon père est sonrhaï, ma mère est peulh, ma femme est bambara, ma belle fille est arabe. Il y'a tout chez moi. Nous allons défendre une armée républicaine. Nous respectons les autorités religieuses. Je suis issu d'une famille maraboutique. J'ai appris le Coran avant d'être à l'école. Pourquoi devrais-je me venger ? Il y'a beaucoup de désinformation », a dit Soumaïla Cissé. Il a fait savoir que le 2ème tour est une nouvelle élection car les Maliens ont le libre arbitre et rien n'est encore acquis. A l'en croire, aucune personne en RD Congo n'a sa carte Nina. « Mon objectif est que demain, il faut un visa pour venir au Mali. Je demande à mon illustre grand frère (ndlr, IBK) d'accepter un face à face télévisé en Français et en Bambara », a conclu Soumi le champion selon les inconditionnels. La cérémonie a pris fin par la bénédiction.

 

Aguibou Sogodogo

 

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

visite

AFP

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU visite les camps de Tindouf

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU visite les camps de Tindouf

AFP

Nigeria: Buhari appelle au dialogue sur le Biafra, visite ses troupes

Nigeria: Buhari appelle au dialogue sur le Biafra, visite ses troupes

AFP

Soudan: trois morts au Darfour où le président Béchir est en visite

Soudan: trois morts au Darfour où le président Béchir est en visite