mis à jour le

Déclaration de Iba Ndiaye, vice-president de L’ADEMA-PASJ

Un jour heureux pour le Mali, ce 28 juillet 2013, ce jour qui a vu des millions de nos compatriotes accomplir un devoir citoyen. Nous manifestons ainsi notre engagement pour la démocratie et la république.

Iba N’Diaye, 1er vice-président du FDR

Félicitations et bravo au peuple Malien !

Félicitations à tous les candidats à l’élection présidentielle et particulièrement aux deux candidats qualifiés pour le second tour.

Un jour heureux pour le FDR (Front pour la démocratie et la république) créé au lendemain du Coup Etat par des organisations de la société civile, des syndicats et des Partis politiques autour des valeurs simples : la Constitution, l’intégrité territoriale du Mali, la république, la démocratie, la laïcité.

Ce combat mené avec conviction contre beaucoup de forces obscures a contribué significativement à la sortie de crise du Mali.

Nous nous sommes battus pour le retour à l’ordre constitutionnel, c’est fait !

Nous nous sommes battus pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale du Mali en demandant l’appui de la communauté internationale en appui aux forces armées Maliennes, (au moment ou certains leaders politiques, militaires ou religieux organisaient des marches à Bamako en disant :  » aucun militaire étranger ne foulera le sol Malien ! « ) ; objectif atteint !

Nous avons souhaité des élections libres et transparentes pour une compétition saine entre acteurs politiques. Cet objectif est en passe d’être réussi.

Mon Parti l’ADEMA a participé à cette élection en mobilisant ses militants dans toutes ses structures autour de son candidat Dramane Dembele.

Le candidat a recueilli la troisième position avec 9, des voix. Ce score qui ne reflète ni le poids électoral ni l’ambition du Parti ADEMA sera examiné pour en tirer toutes les leçons pour l’avenir.

Notre participation à la compétition électorale se poursuivra conformément à nos engagements sous la bannière de l’ADR/ FDR.

Cet engagement n’a jamais été remis en cause ni par la base, ni par la direction du Parti. Cela ne saurait changer après la connaissance des résultats du premier tour.

Pour rappel le candidat, lui même a toujours soutenu la plate forme dans toutes ses interventions publiques y compris dans sa dernière interview sur RFI.

En Afrique la parole est sacrée, notre signature ne saurait être remise en cause.

Par conséquent, nous réaffirmons notre soutien au candidat de l’ADR/ FDR qualifié au second tour. Il s’agit de M. Soumaila Cissé.

Je lance un appel à tous les militants de l’ADEMA de l’intérieur et de l’extérieur du Mali pour un report de vote massif au bénéfice du candidat de notre regroupement ADR/FDR.

Nul ne nous fera dévier de ce chemin pour ses intérêts personnels. L’ADEMA s’assumera face à l’histoire et face au peuple Malien.

La Direction du Parti ADEMA PASJ travaillera pour la consolidation de la démocratie qui suppose une majorité qui gouverne et une opposition qui s’oppose de façon responsable et constructive.

La Direction du Parti souhaite que la compétition électorale se fasse dans la transparence, la légalité et la sérénité. Les recours devront se faire uniquement devant les autorités compétentes. Le vainqueur déclaré par la cour constitutionnelle sera félicité et reconnu par tous les démocrates. Ceci est une exigence républicaine !

En ce qui nous concerne :

- Nous resterons dignes dans la victoire comme dans la défaite.

- Nous resterons dans notre rôle d’acteurs politiques, de combattants de la démocratie, de la liberté et la laïcité.

Que Dieu accompagne et protège le Mali

Ibrahima NDIAYE

Président par intérim du Parti ADEMA-PASJ

 

 

Déclaration de la jeunesse Adema-Pasj :

 Le parti prêt à respecter ses engagements

Extrait de la Charte de Kurukanfuga :

Article 19: Tout homme a deux beaux-parents: Les parents de la fille que l’on n’a pas eue et la parole qu’on a prononcée sans contrainte aucune. On leur doit respect et considération.

Rappel préliminaire

Le Front Uni pour la sauvegarde de la Démocratie (FDR) est un regroupement politico-social né le 24 mars 2012 à la suite de la publication du  » Manifeste pour la Démocratie et la République « en réaction au Coup d’Etat militaire du 22 mars pour défendre la démocratie et la république.

Après une lutte héroïque, qui a abouti au retour de l’ordre constitutionnel, le FDR pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale du Mali a été la seule force politique a demandé et obtenu le soutien de la communauté internationale en appui aux forces armées Maliennes, au moment où certains leaders politiques, militaires ou religieux organisaient des marches à Bamako en disant :  » aucun militaire étranger ne foulera le sol Malien ! « .

C’est fort de cet acquis que les 24 partis politiques membres du FDR ont convenu de mieux s’organiser et de se réorienter pour faire efficacement face aux prochaines élections générales dont il a toujours demandé qu’elles soient libres et transparentes. C’est ainsi qu’à la suite de larges concertations, de fructueux échanges et débats, la composante politique du FDR a convenu de signer une plate-forme politique et électorale, le 31 mai 2013. Pour consolider son unité et constituer un contrepoids solide à toute tentative de remise en cause de la démocratie, des valeurs républicaines, du plein exercice des libertés publiques fondamentales reconnues aux citoyens, des principes de la laïcité et de liberté de culte, les candidats des plus grandes formations politiques du FDR dont les candidats Dramane Dembélé de l’ADEMA-PASJ, Soumaila Cissé de l’URD, Modibo Sidibé du FARE, TiébiléDramé du PARENA, Le PSP de Hamadoun Dicko, l’UFD de Youssouf Traoré, le PS Yelenkura de Amadou Koita, et bien d’autres partis ont signé au CICB devant la presse et la communauté internationale le document officiel de la plateforme électorale et politique qui stipule en maintes articles ce qui suit :

Article 1er: Les Partis signataires s’engagent, dans le cadre de l’Alliance politique et électorale, à se mettre ensemble pour participer à l’élection présidentielle et aux élections législatives et communales à venir.

Article 5 : Les partis signataires s’engagent, pour l’élection présidentielle, à soutenir le candidat de l’Alliance qualifié au second tour et à battre campagne à ses côtés. Au cas où deux candidats de l’Alliance sont qualifiés pour le second tour, ils s’engagent à faire prévaloir l’esprit de l’Alliance et à respecter son règlement intérieur et son code de conduite.

Article 6 :Sur la base des orientations de la Direction nationale de l’ADR/FDR et des concertations au niveau local, les partis signataires s’engagent, dans la mesure du possible, à présenter des listes communes dans toutes les circonscriptions pour les élections législatives et communales.

C’est au nom du respect de la parole donnée et du désir de faire la politique autrement que le Comité Exécutif de l’ADEMA-PASJ, rappelant que notre engagement n’ayant jamais été remis en cause ni par la base, ni par la direction du Parti, que cela ne saurait changer après la connaissance des résultats du premier tour dont nous attendons toujours la publication officielle par la cour constitutionnelle, a décidé ce qui suit :

1. La participation de l’ADEMA-PASJ à la compétition électorale se poursuivra conformément à nos engagements sous la bannière de l’ADR/ FDR. En respect de son engagement qui date de moins quelques semaines L’ADEMA-PASJ déclare solennellement son soutien au candidat de l’ADR/ FDR qualifié au second tour, Monsieur Soumaila Cissé.

2. L’ADEMA-PASJ conformément à sa mission historique travaillera pour la consolidation de la Démocratie, qui suppose une majorité qui gouverne et une opposition qui s’oppose de façon responsable et constructive.

3. L’ADEMA-PASJ rassure le vaillant peuple malien, la communauté internationale et l’ensemble des partenaires techniques et financiers, qu’elle s’engage à reconnaitre, au nom de la Démocratie et de la République, le vainqueur de l’élection présidentielle qui sera proclamé par la Cour constitutionnelle.

Le Mali a changé et l’ADEMA aussi, c’est pourquoi, au nom de la frange républicaine du Comité Exécutif, du Mouvement des Femmes et des Jeunes de l’ADEMA-PASJ, Je lance un appel, en ma qualité de secretaire politique du BNJ, à tous les militants de l’ADEMA de l’intérieur comme de l’extérieur du Mali à un report massif de nos voix et de toutes nos voix au candidat de notre regroupement ADR/FDR, M Soumaila Cissé.

Nul ne nous fera dévier de ce chemin pour ses intérêts personnels. L’ADEMA s’assumera face à l’histoire et face au peuple Malien. Nous resterons dignes dans la victoire comme dans la défaite en restant dans notre rôle d’acteurs politiques, de combattants de la démocratie, de la liberté, de la justice et de la laïcité au Mali.

Pour ceux qui se poseraient encore des questions nous leur disons que le camarade Dramane Dembélé, candidat malheureux de l’ADEMA-APSJ à cette élection présidentielle pour lequel les militants ADEMA, les vrais n’ont ménagé aucun effort, agit de façon personnelle et totalement individualiste. Son comportement n’est pas digne d’un homme d’Etat et de parole. Il met aujourd’hui à nu un visage que nous ne lui connaissions pas, lui qui a dit tout au long de sa campagne être en mission de son parti et d’en être que son messager. Nous lui demandons avec insistance de revenir, pendant qu’il est encore temps, sur la droite ligne de ses premières interventions publiques sur RFI où il rappelait lui-même au respect de notre plateforme.

Que Dieu protège et accompagne le MALI

Youssouf SISSOKO

Secrétaire Politique

Bureau National des Jeunes

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

vice-président

AFP

Zimbabwe: retour du vice-président soigné en Afrique du Sud

Zimbabwe: retour du vice-président soigné en Afrique du Sud

AFP

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

AFP

Nigeria: le vice-président de retour après une visite

Nigeria: le vice-président de retour après une visite