mis à jour le

Tunisie: Ennahda accepte la suspension de la Constituante, appelle au dialogue

Le parti islamiste Ennahda, au pouvoir en Tunisie, a annoncé mercredi accepter la suspension des travaux de la Constituante et a appelé à un dialogue avec ses adversaires pour aboutir à "un gouvernement d'union nationale".

"En dépit de nos réserves formelles et juridiques sur cette initiative (de suspendre la Constituante, ndlr), nous espérons qu'elle servira de catalyseur pour que les adversaires politiques s'assoient à la table du dialogue", a annoncé Ennahda.

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

Ennahda

AFP

Tunisie: l'ex-Premier ministre Jebali quitte le parti islamiste Ennahda

Tunisie: l'ex-Premier ministre Jebali quitte le parti islamiste Ennahda

AFP

Tunisie: le parti anti-islamiste Nidaa Tounès remporte les législatives devant Ennahda

Tunisie: le parti anti-islamiste Nidaa Tounès remporte les législatives devant Ennahda

Leila Assam - Lemag

Tunisie: Ennahda serait derrière la "grossesse" de la veuve de Chokri Belaid

Tunisie: Ennahda serait derrière la "grossesse" de la veuve de Chokri Belaid

suspension

AFP

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

AFP

Côte d'Ivoire: suspension de deux quotidiens pro-Gbagbo

Côte d'Ivoire: suspension de deux quotidiens pro-Gbagbo

AFP

Tunisie: deux ans de suspension pour un des plus célèbres entraîneurs du pays

Tunisie: deux ans de suspension pour un des plus célèbres entraîneurs du pays

dialogue

AFP

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

AFP

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

AFP

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo