mis à jour le

On vous le dit

Algérie Télecom une note contradictoire   Dans une note adressé aux responsables des Actels, la direction des relations grand public d'Algérie télécom intimait de ne pas couper, avant l'Aïd, les lignes téléphoniques des clients ayant des créances impayées. Une opération qui prendrait fin aux termes de la période des fêtes. Or, pour  accompagner cette directive, Algérie Télcom a omis de mettre en sourdine leur logiciel d'alerte, le robot «harceleur» ne manquant pas d'appeler et de conseiller les récalcitrants d'aller vite «régler leur facture avant coupure». Conséquence : une cohue avant l'Aïd El Fitr au niveau des guichets d'Actel. La censure encore et toujours   Les lecteurs algériens du journal sportif français L'Equipe, ont dû attendre vainement l'édition du vendredi 2 août 2013 qui n'a pas atterri dans les kiosques. Et pour cause ! Cette édition a été censurée par le ministère de la Communication, ce qui nous rappelle une époque pas si lointaine, où les journaux étrangers étaient sévèrement contrôlés, pour ne pas dire carrément bloqués. On ne sait pour quel motif cette édition a été zappée, peut-être en raison de l'enquête consacrée aux champions célèbres du sport, que l'Equipe a publiée il y a quelques jours ? Il se trouve que l'édition du vendredi comportait une page réservée à la disparition mystérieuse de notre champion de boxe Soltani Hocine. Jacqueline Gueroudj hospitalisée   La moudjahida, Jaqueline Guerroudj, se trouve depuis quelques jours à l'hôpital Mustapha au service de chirurgie, où elle a été admise suite à un accident domestique. Avec son mari, Abdelkader Guerroudj, Jacqueline a mené une lutte sans merci contre l'occupant, ce qui lui valut la prison et sa condamnation à mort ainsi que celle de son époux. Même sa fille, Daniel Mine a pris part au combat libérateur avec courage... Jacqueline, 94 ans, reçoit régulièrement sur son lit d'hôpital la visite de ses amis. Nous ne pouvons que lui souhaiter un prompt rétablissement. La dimension humanitaire de Taj   A l'occasion de la nuit du Destin, le parti Taj, présidé par Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, a organisé une cérémonie de circoncision au profit des enfants démunis. Venus de plusieurs communes de la capitale, notamment Hussein Dey et Bentelha, les 25 enfants circoncis ont bénéficié d'un lot de dons, composé de vêtements pour l'Aïd et de jouets. Notons que cette action de bienfaisance a été organisée par Me Ladoul, membre fondatrice du parti Taj, le docteur Tazrout Ourdia et la députée Naïma Madjer.   Au cours de cette soirée, le président de Taj, Amar Ghoul, a déclaré que son parti «reste à l'écoute des préoccupations de la société, notamment les couches défavorisées. On veut donner une dimension humanitaire à notre formation politique». A la fin de la soirée, les enfants ont eu droit à un spectacle animé par le clown Chetour, qui a su leur apporter joie et bonheur.    Le terrorisme routier frappe encore   Trois morts et 9 blessés dans 12 accidents de la circulation enregistrés par la section de la sécurité routière, près la sûreté de wilaya de Tamanrasset durant le mois de juillet, a-t-on appris, hier, de l'officier chargé de la communication. Le bilan des activités mensuelles réalisées par cette institution dans son territoire de compétence mentionne aussi que 61 délits routiers ont été dénombrés et 150 contraventions passibles d'une amende, variant entre 2000 et 6000 DA, ont été dressées. Pas moins de 49 contraventions ont nécessité un retrait de permis de conduire pour une période oscillant entre 3 et 6 mois, relève le même bilan, non sans préciser que les infractions enregistrées sont pour la majorité liées au transport de personnes sans autorisation, à la conduite sans permis, au non-respect du code de la route et aux autres formalités relatives à la validité de la police d'assurance et au contrôle technique des véhicules. Notons qu'à l'issue de ces procédures, 24 voitures ont été mises à la fourrière.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien