mis à jour le

Gibraltar<br>Un serpent de mer entre Londres et Madrid

Points: 
Un récif artificiel britannique envenime la situation
L'Espagne menace d'imposer un péage de 50 euros à sa frontière

LES 7km² que représente le détroit de Gibraltar enveniment encore les relations entre Londres et Madrid. Cette fois-ci, ce sont 70 blocs de béton hérissé jetés à la mer par les autorités britanniques qui sont à l’origine d’un regain de tension entre les deux parties. Buckingham Palace explique qu’il s’agit d’un récif artificiel destiné à attirer les poissons, une technique connue et utilisée en Espagne.

Légende Image: 

Depuis que les autorités espagnoles ont eu vent de l’installation d’un récif artificiel britannique, jugé handicapant pour ses prêcheurs, les mesures de pression légales se succèdent. Les contrôles de véhicules sont devenus tellement pointilleux qu’ils ont généré des embouteillages allant jusqu’à 6h d’attente

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

mer

AFP

Les sauveteurs en mer du Ghana s'entraînent avant les vacances

Les sauveteurs en mer du Ghana s'entraînent avant les vacances

AFP

Seize cadavres de migrants répêchés en mer entre le Maroc et l'Espagne

Seize cadavres de migrants répêchés en mer entre le Maroc et l'Espagne

AFP

Les actes de piraterie en mer au plus bas depuis 22 ans

Les actes de piraterie en mer au plus bas depuis 22 ans

Londres

AFP

Le président nigérian retourne

Le président nigérian retourne

AFP

Nigeria: le président Buhari en escale

Nigeria: le président Buhari en escale

AFP

Londres favorable au retour du Zimbabwe dans le Commonwealth

Londres favorable au retour du Zimbabwe dans le Commonwealth

Madrid

AFP

Rajoy en visite en Algérie

Rajoy en visite en Algérie

AFP

Vie et mort d'un vendeur des rues sénégalais

Vie et mort d'un vendeur des rues sénégalais

AFP

Vendeur sénégalais décédé en Espagne: Dakar proteste auprès de Madrid

Vendeur sénégalais décédé en Espagne: Dakar proteste auprès de Madrid