mis à jour le

Des médias chinois confondent vidéo X et exécution capitale

Pékin - Des médias d'Etat chinois souhaitant décrire les exécutions capitales pratiquées aux Etats-Unis ont diffusé des images montrant une femme attachée par des lanières sur un lit, une scène en fait tirée d'une vidéo pornographique intitulée "Injection létale".

Mercredi matin, les captures d'écran de cette vidéo étaient encore visibles sur le site de la très institutionnelle agence Chine nouvelle. Les images ont également été utilisées par le site du journal Global Times...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

médias

AFP

Gabon: enquête judiciaire après l'assaut de plusieurs médias

Gabon: enquête judiciaire après l'assaut de plusieurs médias

AFP

Gabon: un journal d'opposition interdit de parution, deux médias pris pour cible

Gabon: un journal d'opposition interdit de parution, deux médias pris pour cible

AFP

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

Chinois

AFP

Congo : un nouveau Parlement construit pas les Chinois

Congo : un nouveau Parlement construit pas les Chinois

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

AFP

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

vidéo

AFP

Nigeria: Boko Haram diffuse la vidéo d'une lycéenne qui refuse d'être libérée

Nigeria: Boko Haram diffuse la vidéo d'une lycéenne qui refuse d'être libérée

AFP

La RDC présente une vidéo estimée être celle du meurtre d'experts de l'ONU

La RDC présente une vidéo estimée être celle du meurtre d'experts de l'ONU

AFP

Vidéo d'un massacre en RDC: sept soldats arrêtés au Kasaï

Vidéo d'un massacre en RDC: sept soldats arrêtés au Kasaï