mis à jour le

Election présidentielle : UNE CARAVANE POUR UN SECOND TOUR APAISE

Elle sillonnera l'ensemble du pays pour inciter la population à adopter un comportement républicain

Le premier tour de l'élection présidentielle s'est tenu dans le calme et la sérénité. Pour pérenniser cet acquis afin d'éviter que notre pays tombe dans le piège d'une crise post électorale lors du second tour, le réseau Paix et sécurité des femmes de l'espace CEDEAO (REPSFCO-Mali) a initié en partenariat avec ONU/Femme, une caravane nationale d'information et de sensibilisation des populations. 

En effet, même si le calme qui a caractérisé le premier tour, ne doit pas conduire à baisser les bras dans la sensibilisation. Car souvent le second tour des élections entraine une cristallisation de l'atmosphère autour de deux pôles ou blocs antagonistes. Ainsi, les tensions deviennent plus vives. Il s'agit donc à travers cette caravane de parer à toute éventualité de crise post électorale. Cela à travers la sensibilisation et l'éducation civique des citoyens.

L'objectif, selon la présidente de REPSFCO-Mali, Me Saran Keïta, est d'asseoir une paix et une sécurité durable, gages de tout développement. Il s'agit aussi et surtout d'amener les candidats et les populations à accepter les résultats des urnes et d'avoir leur adhésion au processus de médiation. Ainsi, du 14 au 17 août, la caravane sillonnera les capitales régionales et les 6 communes du district de Bamako. La boucle sera bouclée le 17 août lors d'un meeting qui rassemblera les délégués de chaque région. 

Tout au long de la caravane, auront lieu des séances d'animation dans les lieux publics avec la diffusion des messages de paix. Les caravaniers procéderont également à la distribution de prospectus, de tee-shirts et d'affiches portant des messages.  

Me Saran Keïta a rappelé la mobilisation des femmes depuis le début de la crise. Elles doivent rester mobilisées jusqu'à la sortie définitive du pays de la crise, a-t-elle souhaité.

La mobilisation est d'autant plus nécessaire, dira-t-elle, que les élections constituent des moments propices aux conflits en raison de leur caractère compétitif et leurs enjeux. Le risque est encore plus élevé dans un pays qui tente de se relever d'une crise extrêmement grave.

Avec cette caravane, le REPSFCO-Mali entend mener la sensibilisation et l'information, dans le but de parvenir à un comportement républicain des populations. 

M. A. Traoré

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

élection

AFP

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

AFP

Election CAF: Ahmad, le discret en quête de lumière

Election CAF: Ahmad, le discret en quête de lumière

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

présidentielle

AFP

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow